Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 16 avril |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Haïti : le chef de gang menace d’exécuter les missionnaires retenus en otage

Haiti earthquake

Jeremie Lusseau | Hans Lucas | AFP

Agnès Pinard Legry - publié le 22/10/21

Wilson Joseph, le chef du gang haïtien à l’origine de l’enlèvement de 17 missionnaires nord-américains, a menacé dans une vidéo diffusée jeudi 21 octobre d’exécuter les otages si les rançons pour leur libération n’étaient pas versées.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

L’inquiétude grandit quant à la survie des 17 missionnaires, 16 Américains et un Canadien, enlevés le 16 octobre à Haïti. Le chef du gang à l’origine du rapt, Wilson Joseph, a menacé dans une vidéo partagée jeudi 21 octobre de les exécuter si les rançons pour leur libération n’étaient versées prochainement. « Si je n’obtiens pas ce dont j’ai besoin, je tuerai ces Américains », a-t-il assuré. Il est apparu sur la vidéo entouré de nombreux hommes armés, tous rassemblés devant des cercueils où, d’après leurs dires, reposent les cadavres de cinq hommes du gang qui auraient été tués par la police.

Une vidéo jugée authentique

Cette vidéo a été jugée authentique par un haut-responsable américain. « Nous sommes en contact avec l’organisation Christian Aid Ministries (dont les missionnaires enlevés sont membres) », a indiqué ce haut-fonctionnaire. « Nous sommes en contact permanent avec la police haïtienne. Le FBI est sur place à Haïti et en contact avec toutes les parties prenantes ». Le groupe enlevé se compose de douze adultes dont l’âge est compris entre 18 et 48 ans, et cinq enfants, âgés de 8 mois, 3, 6, 13 et 15 ans. Les ravisseurs exigent une rançon de 17 millions de dollars pour leur libération.

Les bandes armées, qui contrôlent depuis des années les quartiers les plus pauvres de la capitale haïtienne, ont étendu leur pouvoir sur Port-au-Prince et ses environs où ils multiplient les enlèvements crapuleux. Plus de 600 cas ont été recensés sur les trois premiers trimestres de 2021 contre 231 à la même période en 2020, d’après le Centre d’analyse et de recherche en droits humains, basé dans la capitale haïtienne.

Tags:
enlevementhaiti
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement