Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 14 août |
Saint Maximilien Kolbe
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

L’heureux témoin du miracle attribué à Jean Paul Ier

MIRACLE

Fair use

Père José Dabusti avec Candela Giarda, guérie le 22 juillet 2011 et sa mère Roxanna (à droite).

Ary Waldir Ramos Díaz - publié le 11/11/21

Le père José Dabusti, prêtre argentin de Buenos Aires, est le témoin du miracle attribué à Jean Paul Ier. C’est lui qui avait proposé à la mère de Candela, fillette argentine gravement malade, d'invoquer l'intercession du pape au sourire pour sa guérison.

« Depuis l’âge de 13 ans, je porte Jean Paul Ier dans mon cœur. C’est une joie immense pour moi d’être le témoin du miracle qui va faire de lui un bienheureux », explique à l’édition espagnole de Aleteia le père José Dabusti, 56 ans, curé de la paroisse de Nuestra Señora de la Rabida dans le quartier de Belgrano à Buenos Aires, en Argentine. Adolescent en 1978, il a été impressionné par l’élection d’Albino Luciani au trône de Pierre, admirant son humilité et sa simplicité visible dans son sacerdoce.

Le jour de sa mort, José a ressenti une profonde affection qui s’est transformée en dévotion pour lui. « Je me confiais tous les jours à Jean Paul Ier. J’avais le sentiment d’être accompagné par lui dans le discernement quant à ma vocation sacerdotale », poursuit-il tout en précisant qu’alors, il ne proposait à personne de demander son intercession même si « les vertus héroïques du pape défunt étaient déjà à l’étude ».

JOSE DABUSTI
Père José Dabusti, témoin du miracle qui va faire de Jean Paul Ier un bienheureux.

Jusqu’à cette nuit du 22 juillet 2011… Cette nuit-là, Roxana Giarda sonne à la porte de sa paroisse, située à quelques mètres de l’hôpital de la Fondation Favaloro où se trouve sa fille. Désespérée, elle demande au père José Dabusti d’aller à l’hôpital lui donner les derniers sacrements : les médecins l’ont prévenue de se préparer au pire, la mort imminente de son enfant. En soins intensifs, intubée et dans le coma, Candela Giarda, 11 ans seulement, se bat contre une maladie grave depuis plusieurs mois. Elle souffre d’une « encéphalopathie inflammatoire aiguë sévère, d’une épilepsie réfractaire maligne et d’un choc septique », une maladie provoquant de violentes crises épileptiques et contre lesquelles les médecins tentent différents traitements mais sans résultats.

La guérison

« Je suis parti tout de suite à l’hôpital. Dans la chambre de réanimation de Candela, il y avait quelques infirmières. J’ai proposé à tous de prier ensemble en posant chacun sa main sur le corps de la fillette. Sans hésiter, j’ai ensuite tout naturellement, proposé à Roxana de prier par l’intercession de Jean Paul Ier pour la guérison de Candela. Seulement, elle ne savait pas qui était le “pape au sourire”. Je lui ai alors expliqué brièvement les raisons pour lesquelles Jean Paul Ier pouvait l’aider », confie le prêtre en soulignant que cette prière était spontanée, « née dans son cœur ».

Quelques heures après cette prière et quatre mois après l’apparition des premiers symptômes, dès le 23 juillet 2011, l’état de la jeune fille commence à s’améliorer. Le 8 août, la fillette n’est plus intubée. Le 25 août, son épilepsie disparaît. Le 5 septembre, Candela quitte l’hôpital avec une simple ordonnance. Elle est miraculeusement guérie. « J’étais évidemment ému de voir Candela guérie, après tant de mois de souffrance. C’est ce qui a ému Dieu, c’est ce courage et cette foi de Roxana, grâce auxquels elle a obtenu le miracle de Dieu par l’intercession de Jean Paul Ier », assure-t-il.

Tags:
Béatification et canonisationguérisonMiraclePape Jean Paul Ier
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement