Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 28 septembre |
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Comprendre une église : la chaire, lieu de l’enseignement

chaire

© Uwe Aranas - Shutterstock

Chaire de l'église Notre-Dame à Bréda aux Pays-Bas.

Sophie Roubertie - publié le 15/11/21

Tribune où le prêtre prêchait autrefois son homélie, la chaire est aujourd'hui n'est presque plus utilisée depuis que les églises bénéficient d'une sonorisation. Cependant, de beaux exemples sont encore conservés dans les sanctuaires.

Le premier exemple de chaire à prêcher de l’histoire peut être attribuée à la tribune d’airain construite par Salomon qui s’y tenait en tendant les mains vers le ciel et placée au Temple pour y parler au peuple de Dieu.

Au début du Moyen Âge, la chaire désigne le siège de l’évêque. Construit en bois, il comportait un haut dossier et des accoudoirs. On l’appelle aujourd’hui « cathèdre ». Ce meuble symbolisait la fonction d’enseignement et d’autorité de l’évêque. 

chaire à prêcher
Chaire de l’église Saint Augustin à Paris.

A partir du XIIe siècle, les prêtres utilisent un pupitre surélevé ou une estrade mobile pour les prédications. Ils étaient placés dans le chœur et souvent en bois. Progressivement, des chaires à prêcher fixes apparaissent et sont généralement placées dans la nef pour se rapprocher des fidèles. Un abat-voix, positionné au-dessus de la chaire, permet d’éviter que la voix ne se perde. Dès le Moyen Âge, l’Église exige que la prédication soit comprise de tous et donc prononcée en langue vernaculaire.

Placée généralement à la gauche de la nef, considéré comme « le côté de l’Évangile », la chaire prend place sur un pilier ou sur un mur. Elle est constituée d’une « cuve » dans laquelle se positionne le prédicateur. Un escalier permet d’y accéder. L’abat-voix peut être fixé sur le mur ou sur un dossier rattaché à la cuve.

LA CHAIRE A PRECHER

Visuellement, la chaire à prêcher s’orne de décor de plus en plus fastueux au fil des siècles. Les yeux des fidèles s’y tournent pendant une longue partie de la messe, il est donc important alors que son ornementation soit à la hauteur de celle de l’église. En bois sculpté, en marbre ou en pierre, les chaires accueillent des ornementations diverses et les symboles y sont souvent nombreux. L’Esprit saint, sous la forme d’une colombe, rappelle que le prédicateur doit écouter l’inspiration divine. Des anges, des trompettes et des instruments variés évoquent la puissance de la parole. La présence des évangélistes quant à elle rappelle que l’homélie doit d’abord éclairer les fidèles.

Tags:
ÉglisehomeliesLiturgie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement