Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 07 décembre |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

« Franc-Tireur », un magazine qui ne fait pas vraiment dans la nuance

WEB2-FRANC-TIREUR-ALETEIA.jpg

Aleteia

Premier numéro de "Franc-Tireur", 17 novembre 2021.

Agnès Pinard Legry - publié le 18/11/21 - mis à jour le 21/11/21

Le nouvel hebdomadaire "Franc-Tireur" est arrivé en kiosque ce mercredi 17 novembre. Se présentant comme un média qui redonne une "place centrale à la nuance", il consacre son premier numéro aux "cathos intégristes de Zemmour". Un titre racoleur pour un contenu bien loin d’être nuancé.

Vous avez dit nuance ? Annoncé il y a quelques mois, le premier numéro du nouvel hebdomadaire Franc-Tireur est arrivé en kiosque mercredi 17 novembre. « Un journal de combat au service de la raison », assurent ses fondateurs Caroline Fourest, Raphaël Enthoven, Christophe Barbier et Éric Decouty, et qui redonne une place centrale à la nuance, à la complexité et à la modération. « Combattre l’obscurantisme et tous les extrêmes par la rationalité avec un manifeste hebdomadaire », défendent-ils encore.

Pourtant à la lecture du premier numéro de Franc-Tireur, la nuance n’est pas vraiment le premier mot qui vient à l’esprit. Le dossier de une s’intitule « Les Cathos intégristes de Zemmour : enquête sur une nébuleuses d’individus sulfureux et de réseaux extrémistes ». Passons sur l’emploi du terme « cathos » qui n’est déjà, en soi, pas très heureux. Comme le soulignait notre chroniquer Henri Quantin il y a quelques mois, « rares sont les réalités qui sortent intactes d’une amputation du mot qui les désigne : peut-être Robert Bresson était-il exagérément puriste en revendiquant le cinématographe contre le cinéma, mais je ne suis pas sûr que le « prof » instruise autant que le professeur et je crains que le « catho » ne soit souvent qu’un demi-catholique. » Passons aussi sur l’illustration de « Une » que l’on aurait pu espérer plus subtile.

Versailles et Marie-Chantal

À la lecture de cette enquête sur « les catholiques intégristes qui entourent Éric Zemmour », l’analyse nuancée et réfléchie promise par les fondateurs du média laisse place à d’authentiques clichés sur les catholiques. « Ces dernières semaines, Éric Zemmour s’est particulièrement intéressé au département des Yvelines », note le journaliste. « Les Yvelines, c’est Versailles. Et Versailles, c’est la France de Louis XIV, celle de la fille aînée de l’Église où, avec le XVIe arrondissement de Paris, et Lyon, se trouve le plus grand nombre de serre-têtes et de Marie-Chantal au kilomètre carré. » Vous avez dit nuance ?

Un peu plus loin, épinglant différentes personnalités de l’entourage d’Éric Zemmour, l’article décrit un « casting d’hommes, de femmes et d’organisations qui regardent le monde à travers les vitraux de leur basilique idéologique et se signent quand passent devant eux un musulman ou un homosexuel ». Une tournure de phrase assénée comme une vérité absolue certainement employée pour rendre l’article plus attractif mais qui ne fait, contrairement à la promesse éditoriale du média, qu’alimenter « l’obscurantisme et tous les extrêmes ».

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la communauté de ses membres Premium ?

Inscrivez-vous !

(c’est totalement gratuit et sans engagement)

Tags:
Éric ZemmourmediasPolitiquepresse
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale