Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 07 juillet |
Aleteia logo
Décryptage
separateurCreated with Sketch.

L’Ukraine, la pomme de discorde européenne

Article réservé aux membres Aleteia Premium
SOLDAT EN UKRAINE

AFP

Un soldat ukrainien.

Jean-Baptiste Noé - published on 06/01/22

Depuis plus d’une décennie, Russie et États-Unis s’opposent par Ukraine interposée. Symbole de la rupture entre l’Est et l’Ouest, le pays révèle les défaillances de l’Europe à faire régner la paix sur son territoire.

Après avoir massé plus de 100.000 hommes à la frontière ukrainienne et transporté blindés et matériels militaires, la Russie a joué la carte de la désescalade et de la diplomatie. C’est un bras de fer sans fin qui se joue en Ukraine, terrain d’affrontement des visions géopolitiques russes et américaines. La Russie n’a jamais accepté l’indépendance de l’Ukraine et son détachement en 1991 au moment de la disparition de l’URSS. L’histoire et la parenté des deux peuples plaident en effet pour une union, chose inacceptable pour les Européens et surtout pour les Américains.

Dès les années 1990, Washington n’a cessé d’étendre l’OTAN à l’Est, y faisant entrer les anciens pays du Pacte de Varsovie. Pour les États-Unis, c’était une façon d’organiser la coopération européenne et le passage de ces pays vers l’Occident. Mais pour la Russie, cela était vu comme une agression dans l’étranger proche de Moscou et une tentative d’encerclement et d’étouffement. La Russie a posé des lignes rouges : aucun pays limitrophe ne devait intégrer l’OTAN, et surtout pas la Biélorussie et l’Ukraine. 

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?.

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

220 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
conflitEuropeotanrussieukraine
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement