Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 27 janvier |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Ces expériences du passé qui perturbent la relation amoureuse

shutterstock_1183094179.jpg

fizkes I Shutterstock

Mathilde de Robien - publié le 24/01/22

Au début d’une relation amoureuse, il arrive que des expériences du passé viennent s’immiscer dans cette nouvelle histoire, au point parfois de la détruire. Comment panser de vieilles blessures pour éviter qu’elles ressurgissent ?

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Première figure d’attachement défaillante, peur de l’abandon, histoires amoureuses douloureuses… Autant d’expériences passées que l’on croit mortes et enterrées mais qui peuvent soudainement surgir et perturber une relation naissante. Les identifier et les accueillir permet de mieux les dépasser. Pour reconnaître et mieux appréhender ces « casseroles » qui nous poursuivent, le site de rencontre Theotokos organise une visio-conférence intitulée « Sortir les sorcières du placard » le dimanche 30 janvier prochain, de 18h30 à 20h. Deux coachs spécialistes des contes, Christophe de Vareilles et Sandrine Chanfreau, animeront cette rencontre en proposant une relecture originale de « La sorcièredu placard aux balais » de Pierre Gripari. Une belle histoire tirée des Contes de la rue Broca, lu sans doute dans notre enfance, invitant à se libérer de nos vieilles blessures.

Le narrateur, monsieur Pierre, raconte comment il a acheté une maison à très peu de frais… jusqu’à ce qu’il apprenne que la maison est hantée. Une sorcière habite le placard aux balais mais n’en sort que si monsieur Pierre chante un certain refrain à la nuit tombée. Arrive le jour où monsieur Pierre chante le fameux refrain et la sorcière fait son apparition…

« Nos histoires d’amour ressemblent-elles à cette maison ? » invite à s’interroger Christophe de Vareilles. « Abritent-elles un sentiment, une émotion, une blessure passée, qui sont là, présents dans l’ombre, inoffensifs pour le moment mais qui peuvent aussi mettre en péril une relation qui se construit ? ». D’où l’intérêt de réfléchir à la manière dont nos histoires anciennes affectent ou non notre manière d’être avec les autres et nos styles d’attachement.

Les psychologues identifient trois schèmes d’attachement dans la petite enfance : l’attachement sécurisé, l’attachement anxieux et l’attachement évitant. L’attachement sécurisé offre un cadre réconfortant, attentif et prévisible. A l’attachement anxieux correspond un sentiment d’insécurité permanente et une peur de l’abandon. L’attachement évitant résulte d’une carence affective, engendrant des comportements qui tiennent l’autre à distance, qui craignent une trop grande proximité.

Cependant, il est possible de recréer de la sécurité, de transformer nos croyances, nos attitudes et de remodeler ainsi sa manière d’être en relation. « Outre les expériences de l’enfance, il peut y avoir aussi des histoires amoureuses douloureuses dont on n’a pas fait le deuil », souligne Christophe de Vareilles. « Elles contaminent les nouvelles relations, en faisant naître des pensées qui fonctionnent comme des alertes : attention, n’en fais pas trop, ne t’engage pas, rappelle-toi… » Par conséquent, on se laisse téléguider par des mauvaises expériences. Il s’agit alors « d’accepter que ces expériences aient été marquantes », engage le coach, et d’entreprendre un travail de résilience pour « reprendre du pouvoir sur ce qui arrive ».

En partenariat avec

logotheotokos.jpg
Tags:
AmourCouple
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale