Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 14 août |
Saint Maximilien Kolbe
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

« Ô Jésus, je m’abandonne à toi », Joanna a retrouvé le manuscrit original de don Dolindo Ruotolo

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Joanna Bątkiewicz-Brożek

courtesy of Wydawnictwo Esprit

Marzena Devoud - publié le 01/02/22

Joanna Bątkiewicz-Brożek confie à Aleteia comment une enquête journalistique l'a conduite au manuscrit de l'acte d'abandon à Jésus écrit par don Dolindo Ruotolo en 1970. Depuis la mort de ce serviteur de Dieu, personne n'avait pu voir ce trésor bien caché.

Quand vous tapez « prière contre les angoisses  », le moteur de recherche vous apportera probablement parmi ses premières réponses « l’acte d’abandon à Jésus ». Si beaucoup connaissent la prière qui en fait partie : « Oh Jésus, je m’abandonne à toi, à toi d’y penser pour moi », peu savent qui est son auteur ou, plus précisément, qui a écrit son texte révélé, avancent certains, par Jésus lui-même lors d’une vision mystique.

Capucin napolitain, ami de Padre Pio et portant comme lui des stigmates du Christ, don Dolindo Ruotolo était un confesseur très recherché, le maître spirituel pour des milliers de fidèles. Dès sa mort, le 19 novembre 1970, sa dévotion s’est très vite répandue partout dans le monde, à la mesure des grâces dont de nombreux chrétiens témoignent. Les foules qui se recueillent chaque jour devant son tombeau et des centaines d’ex-voto en sont la preuve impressionnante.

Fascinée par cet aura du mystique italien, Joanna Bątkiewicz-Brożek, journaliste, traductrice et auteure polonaise, décide en 2016 de mener sa propre « enquête ». « En traduisant de l’italien un livre sur sa vie, il y quelques années, je suis tombée sur cette prière de quelques mots : « Jésus, je m’abandonne à toi, à toi d’y penser pour moi ». Le fait qu’elle a été directement inspirée par Jésus lui-même m’a vraiment impressionnée. Je voulais comprendre son histoire et celle de don Dolindo », explique-t-elle à Aleteia.

Caché dans les archives

Son enquête la conduit aux archives des Sœurs franciscaines de l’Immaculée à Naples. C’est là que tous les manuscrits du capucin sont gardés. Ce jour-là, elle a rendez-vous avec la religieuse responsable des archives. Une journée qui s’annonce pleine d’émotions : « Alors que je grimpais la via Santa Teresa degli Scalzi vers le lieu où vivait don Dolindo, à côté de l’église de San Giuseppe dei Vecchi, il pleuvait des cordes. Mon ordinateur est tombé deux fois au milieu de la rue… J’avais l’impression que c’était un parcours d’obstacles », se souvient Joanna.

« Émue, je me demandais pourquoi ce privilège allait me toucher moi… Pourquoi c’est moi qui pourrait toucher ce trésor soigneusement gardé ? »

Quand elle sonne enfin à la porte du couvent, une religieuse d’une soixantaine années lui ouvre. Sans attendre, cette dernière confie à la journaliste que depuis la mort de don Dolindo, à l’exception du postulateur du procès en béatification, personne de l’extérieur n’a vu encore le manuscrit de l’acte d’abandon. « Émue, je me demandais pourquoi ce privilège allait me toucher moi… Pourquoi c’est moi qui pourrait toucher ce trésor soigneusement gardé ? », poursuit-elle en décrivant avec précision le moment où le texte a été posé sur une table.

Acte d'abandon à Jésus don Dolindo Ruotolo
Le manuscrit de l’acte d’abandon à Jésus écrit par don Dolindo le 6 octobre 1940″.

Sur les pages jaunies par le temps, la date du 6 octobre 1940 lui saute aux yeux : c’est le jour du 58e anniversaire du capucin. L’acte d’abandon à Jésus est collé à l’intérieur d’une lettre que don Dolindo adressait à sa fille spirituelle, Elena Montella. Tourmentée, rejetant ses parents, la jeune fille avait croisé le frère capucin le jour de sa confirmation. Ce 6 octobre 1940, le mystique lui avait écrit une lettre de soutien spirituel en y joignant la fameuse prière. Est-ce qu’il pensait qu’un jour tant de personnes allaient la lire et la réciter aux quatre coins du monde ?

Akt oddania Jezusowi spisany przez ks. Dolindo Ruotolo. Nowe tłumaczenie
Don Dolindo Ruotolo est l’auteur de 220 000 images avec le message de Jésus envoyées à différentes personnes, de nombreux livres et de 33 volumes de commentaires sur les Écritures.

« À part l’immense émotion de voir ces pages vieillis par le temps, j’ai été frappée de voir qu’un acte d’abandon aussi puissant, car il s’agit des paroles de Jésus qui changent le destin de milliers de personnes aujourd’hui, ont été écrites en lettres minuscules sur des fiches plus petites que les pages d’un cahier d’école. Pourtant Padre Pio lui-même écrivait à don Dolindo : ‘Rien de ce qui sort de ta plume ne doit être perdu ! », conclut Joanna, étonnée où son « enquête » l’a finalement menée : en juin 2020 elle a été nommé vice-postulatrice du procès en béatification de don Dolindo. « Je ne sais pas pourquoi cette mission si importante m’a été confiée. Parfois je pense qu’elle me dépasse, mais dans ces moments-là, je dis la prière d’abandon de don Dolindo : « Oh Jésus, je m’abandonne à toi, à toi d’y penser pour moi ».

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
don dolindo RuotoloPadre PioPrière
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement