Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 24 mai |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Claude, le prêtre SDF qui sera à la rue jusqu’à sa mort

WEB2-CLAUDE-FRAGMENT-CAPTURE-ARTE.jpg

Capture Arte

Claude.

Bérengère Dommaigné - published on 09/02/22

La chaîne franco-allemande Arte a mis en ligne fin janvier les épisodes de sa websérie "Fragments" dans lesquels des Canadiens, Français et Allemands de tous horizons se racontent face caméra. Parmi eux se trouve le témoignage bouleversant de Claude, un prêtre québécois, ancien SDF.

« Fragments » est une websérie originale diffusée par Arte et dont les trois saisons sont accessibles depuis fin janvier en intégralité en ligne. Le concept est à la fois simple et étonnant: une boîte d’enregistrement itinérante est installée dans un parc, sur une place, au Canada, en Allemagne et en France, et ceux qui passent peuvent venir y raconter face caméra, un événement ou une expérience qui ont changé leur vie. Hommes, femmes, jeunes et moins jeunes, ces fragments de vie à la première personne sont une succession de portraits émouvants ou étonnants, racontés sur fond noir, dans un format brut de cinq minutes.

C’est parmi ces témoignages tour à tour riches, douloureux et émouvants, que se glisse celui, bouleversant, de Claude. Prêtre québécois, il se consacre pleinement aux SDF, après avoir lui-même passé des années dans la rue et dans l’alcool. En cinq minutes chrono, Claude, avec son accent si typique, raconte une vie qui débute dans la souffrance avant de rencontrer le Christ dans une église. Il découvre l’alcool à 13 ans, à la mort de son grand-père et jusqu’à 33 ans, il va « vivre un long chemin de croix », raconte-t-il. C’est au détour d’une retraite à laquelle l’invite un ami qu’il vit une conversion. « Ma foi est comme revenue », confie-t-il simplement.

Je sors de la rue, et j’y retourne car la rue m’apprend l’Église.

Quand il entre au séminaire, « j’avais un de ces look avec mes cheveux longs et ma chemise de chasse ! », plaisante-t-il, se demandant bien comment il pourra servir comme prêtre. Mais il va comprendre, grâce à une rencontre poignante avec un jeune SDF mourant, que sa vocation, en tant que prêtre, sera de retourner dans la rue. « Ce jeune m’a dit : “Il n’y a personne qui m’a vu vivre, voudrais-tu me regarder mourir ?” Je suis resté », raconte Claude.

« Je sors de la rue, et j’y retourne car la rue m’apprend l’Église », confie-t-il encore. « Je suis un prêtre simple, un ancien SDF, et depuis mes 33 ans, je suis prêtre dans la rue. Et je serai dans la rue jusqu’à ma mort, tout simplement ». Une vocation qui lui a fait comprendre ce qu’était la plus grande pauvreté : « Être personne pour personne. »

Fragments – Confessions sans filtres pour un hymne à la vie

Tags:
canadaprêtrevocation
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement