Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 24 mai |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Pourquoi la prière d’une épouse est-elle si puissante ?

MODLITWA

Fe Barboza/Unsplash | CC0

Aliénor Strentz - published on 23/02/22

La prière d’une épouse pour son mari a un effet bien plus grand sur lui que celle de qui que soit d’autre, parce que l’Esprit Saint lui-même les a unis. Mais en quoi cette prière est-elle puissante ?

Quelle haute et noble mission d’une épouse que de prier pour son époux ! Une manière d’élever son mari vers Dieu et de l’aider à tourner sa vie vers le Christ. La femme citée dans le livre des Proverbes (Pr 31, 12), qualifiée de « femme parfaite », « fait le bonheur de son mari, et non sa ruine, tous les jours de sa vie ». Elle est pour lui un baume, un réconfort et une « aide » au sens de « secours », de « bouclier » contre les ennemis. Ainsi, le terme hébreu « Ezer » (עֵזֶר) présentdans le verset « Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide qui lui correspondra » (Gn 2, 18) apparaît ailleurs dans la Bible dans le sens de « secours » contre les ennemis (Dt 33, 7 ; Dt 33, 29).

Comme le souligne Stormie Omartian, auteur de l’ouvrage La prière d’une épouse est efficace : « Prier pour votre mari n’est pas comme prier pour vos enfants, car vous n’êtes pas la mère de votre mari. Dieu nous a confié une autorité sur nos enfants. Mais nous n’avons pas autorité sur nos maris. » Ainsi, prier pour son mari ne consiste pas à vouloir contrôler son mari, à exercer sur lui un pouvoir ou encore à soumettre à Dieu une longue liste d’exigences et d’attentes. 

Prier pour son époux, c’est renouveler son regard, en laissant de côté les rancunes et les colères.

Prier pour son époux, c’est d’abord apprendre à le voir comme Dieu lui-même le voit, comme un fils bien aimé du Père. C’est renouveler sans cesse son regard, en laissant de côté les rancunes et les colères. C’est le confier à Dieu afin qu’il se charge de l’amener à faire ce que lui, dans sa sagesse, veut. C’est aussi prendre courageusement position dans la prière, afin d’exercer une autorité sur « la puissance de l’ennemi » (Lc 10, 19).

Lors du sacrement de mariage, l’époux et l’épouse sont unis par le Saint Esprit. Leur union devient « le signe de l’union du Christ et de l’Eglise », selon les termes du rite d’ouverture de la célébration du mariage catholique.

Cette unité n’est pas appréciée du Diviseur, Satan, qui manigance toutes sortes de stratagèmes pour l’affaiblir voire la détruire. Par sa prière, l’épouse chrétienne a pour mission de dresser une haie de protection autour de son mariage, et de soumettre à Dieu tout ce qui contrôle de façon négative son mari : la colère, la dépression, la violence, un passé rempli de détresse, l’anxiété, l’échec, diverses addictions, etc.

La reine Esther nous offre un saint modèle d’épouse priante, délicate et persévérante dans l’épreuve. Ayant jeûné et prié intensément pendant trois jours, elle parvient à changer le cœur de son mari païen Assuérus, et même à sauver le peuple juif d’un génocide programmé. (Livre d’Esther)

Il faudra peut-être du temps avant que vos prières d’épouse ne soient exaucées, mais soyez patiente et confiante, sûre que « Dieu prend soin de vous » (1 Pierre 5, 7). N’oubliez pas de prier aussi pour vous et de méditer cette sage parole de l’apôtre Pierre : « afin qu’ils soient gagnés sans parole par la conduite de leur femme » (1 Pierre 3, 1-2).

L’exemple contemporain de Daphrose Rugamba, servante de Dieu, nous l’enseigne magnifiquement : ayant prié pendant des décennies pour la conversion de son époux Cyprien, elle a eu la joie de le voir se tourner d’un cœur ardent vers le Christ et de constater les fruits de leur amour renouvelé. Leur prochaine béatification est un témoignage lumineux de la puissance de la prière d’une épouse.

Aliénor Strentz est docteur en ethnologie, coach de vie chrétienne et fondatrice du blog « Chrétiens heureux ».

Tags:
CoupleMariagePrière
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement