Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 15 avril |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Amaury, 24 ans, souhaite rebâtir le patrimoine mais aussi le lien social 

Amaury ICES

©ICES

Bérengère Dommaigné - publié le 27/02/22

Ancien étudiant de l’ICES, Amaury Gomart a créé Arcade, une association qui propose aux jeunes de restaurer du patrimoine bâti partout en France, tout en recréant du lien social avec les habitants sur place. En deux ans, près de 350 jeunes ont déjà participé à ces chantiers, des petites étincelles sur tout un territoire.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

« Allier la restauration matérielle et la création du lien social », voilà le bel objectif de l’association Arcade, fondée en 2019 par Amaury Gomart, un ancien étudiant de l’ICES, âgé aujourd’hui de 24 ans. L’association organise des chantiers bénévoles chez des propriétaires de patrimoine bâti, avec comme objectif pendant les travaux, d’aller également rencontrer les habitants du coin en recréant du lien entre les générations. 

Et ça marche ! En deux ans, près de 350 jeunes ont participé à une dizaine de chantiers, un peu partout en France, le temps d’un week-end (de mars à novembre), ou pendant les vacances d’été. « Quand nous commençons sur un chantier, nous nous engageons à y revenir, donc pour notre troisième saison, nous aurons en plus de cinq nouveaux lieux, une dizaine de chantiers où nos bénévoles sont déjà intervenus », comptabilise Amaury, à la tête d’une équipe de 21 membres dans son association. 

Amaury, 24 ans, souhaite rebâtir le patrimoine mais aussi le lien social 

Du patrimoine bâti qui reprend vie grâce à des groupes de copains c’est bien, mais le projet Arcade va plus loin en proposant de rebâtir aussi du lien entre les générations et les habitants. « Avant d’arriver sur un chantier, nous nous rapprochons de la mairie ou de la paroisse pour avoir des contacts, et ainsi, pendant notre mission de restauration, nous organisons des rencontres, des visites aux personnes isolées et même une fois, un grand jeu pour tous les enfants du village ! » Le fondateur bénévole évoque également la création d’une troupe de théâtre avec des membres de l’association, qui viendra jouer le soir dans les lieux en cours de restauration, offrant ainsi une dimension culturelle et artistique. 

De petites étincelles 

Patrimoine, culture, jeunesse dynamique, mélange des générations, mais d’où lui est venue l’idée de tout lier ensemble ? Sans doute lors de ses études à l’ICES où il a passé une double-licence. « Si je viens d’une famille déjà très engagée, mes études à l’ICES m’ont conforté dans l’idée que l’on peut, à la fois, être bien formé intellectuellement mais également avoir de grands rêves tournés vers les autres et la société. J’y ai ainsi reçu une formation très complète, qui m’a donné des acquis intellectuels solides mais aussi un environnement porteur pour voir plus grand avec l’envie de se dépasser. » Maintenant que son projet est lancé, et pour lequel il est bénévole à mi-temps, Amaury peut compter sur le soutien et la bienveillance de son ancienne université qui le fait régulièrement intervenir devant les étudiants, notamment pour susciter d’autres beaux projets porteurs de sens. 

Amaury, 24 ans, souhaite rebâtir le patrimoine mais aussi le lien social 

Amaury confie avoir le sentiment d’avoir beaucoup reçu, et à son tour, vouloir beaucoup donner. Et c’est une phrase de Richelieu, inscrite au fronton d’un amphi de l’ICES, qui l’a marqué pendant ses études et qui le guide encore aujourd’hui : « les grands embrasements naissent de petites étincelles ». Ce qu’il complète joliment avec ses mots, fort de son expérience avec son association Arcade, « notre travail ne sera pas forcément visible, ni très éloquent, mais il sera un maillon entre des hommes et l’Histoire. »

Pratique

Portes ouvertes en ligne : jeudi 10 mars 2022, de 18h30 à 21h30, programme et informations sur ices.fr

En partenariat avec

ices.jpg

Tags:
engagementÉtudiantsPatrimoineSociété
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement