Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 22 juin |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Carême 2022 : Soraya se prive de sucre avec son café

UNE-Serie-Careme-2022-4.jpg

Ivan Kruk | Shutterstock

Mathilde de Robien - publié le 08/03/22

Tout au long du Carême, Aleteia va à la rencontre de chrétiens qui ont choisi de donner une plus grande place au Seigneur dans leur quotidien. De beaux témoignages de foi, et des idées à la pelle pour préparer son cœur à la Résurrection du Christ.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

L’an dernier, Soraya, 32 ans, se privait de sucre dans son café tous les vendredis de Carême. Cette année, cette épouse de militaire, basée en Guadeloupe et mère de cinq enfants âgés de 2 à 10 ans, a décidé de s’en passer tous les jours jusqu’à Pâques. Un gros effort, dans la mesure où le café non sucré n’a pour elle plus vraiment d’intérêt. Si ce n’est celui de briser la routine et de se recentrer sur la Parole de Dieu. « Je ne fais pas un effort pour faire un effort. L’enjeu est ailleurs : qu’est-ce que j’en fais, de cet effort ? J’ai aussi pour habitude de quitter les réseaux sociaux pendant le Carême. Un temps libéré pour prier, faire oraison et lire la Bible. Avec le café, c’est un peu la même démarche. Se priver de sucre, voire de café, c’est revoir mes priorités. Ai-je besoin de me « doper » autant ? Non, je me dis que c’est le moment de ralentir le rythme, pour me recentrer sur la Parole de Dieu, sur la manière dont je parle à mes enfants, sur l’attention que je leur porte… » Autant de ciel gagné pour un petit morceau de sucre !

Tags:
Carême
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement