Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 28 janvier |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Violences en Corse : le message d’apaisement de l’évêque d’Ajaccio

WEB2-MANIFESTATION-CORSE-AFP-000_32642WX.jpg

Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP

Manifestations en Corse, 13 mars 2022.

Agnès Pinard Legry - publié le 14/03/22

Alors qu’une nouvelle manifestation en soutien à Yvan Colonna s’est achevée ce dimanche 13 mars dans la violence, l’évêque d’Ajaccio, Mgr François Bustillo, multiplie les messages d’apaisement.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Une soixantaine de personnes, dont une majorité de membres des forces de l’ordre, ont été blessées dimanche 13 mars à Bastia (Haute-Corse) lors d’un rassemblement en soutien à Yvan Colonna, dans le coma depuis son agression par un codétenu dans la prison d’Arles. La manifestation a tourné à l’affrontement pendant six heures entre manifestants et policiers. Pour tenter d’apaiser les tensions qui durent depuis le 2 mars et l’agression de celui qui a été condamné pour l’assassinat du préfet Érignac, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, se rendra sur place ce mercredi et jeudi. 

Un « cycle de discussions »

Le « cycle de discussions » prévu lors de sa visite visera à « trouver les conditions d’une telle évolution de la Corse dans la République, ainsi que le prévoit la Constitution », a indiqué Gérald Darmanin, sans entrer dans les détails. Condamnant « fermement » les violences de ces derniers jours, le ministre appelle à un « retour au calme sans délai », « calme sans lequel aucun dialogue ne peut débuter ».

Apaiser les tensions, c’est ce que l’Église, sur place, ne cesse de faire. Ce dimanche 13 mars à midi, toutes les cloches de Corse ont sonné leurs cloches « comme un appel à la paix, à l’unité et à la réconciliation ». Assurant ne pas être indifférant « aux souffrances des Corses », Mgr François Bustillo, l’évêque d’Ajacccio, a rappelé que l’Église « rejetait les violences. »

Le chemin qui va de la tentation fratricide à la fraternité est possible.

Dès le 7 mars il avait adressé un message concis et clair en trois points. Le drame d’abord de voir un homme « brutalement agressé » qui crée « de la colère, des tensions et l’incompréhension ». La conviction ensuite que « l’esprit de vengeance et de violence engendre la barbarie ». « Le chemin qui va de la tentation fratricide à la fraternité est possible », rappelle-t-il. « L’Église enseigne que sans justice point de paix et sans pardon point de justice ». Le désir enfin, que « face à la crispation sociale nous croyons au devoir et au pouvoir du dialogue pour réparer la confiance et réconcilier les citoyens. » Et de reprendre : « La voie de la force est mortifère, celle de la rencontre et du respect fortifie la liberté et la démocratie. »

Tags:
corseviolence
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale