Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 03 octobre |
Aleteia logo
Décryptage
separateurCreated with Sketch.

Le pape François promulgue un texte qui réforme la Curie

Article réservé aux membres Aleteia Premium
POPE FRANCIS GREETS THE ROMAN CURIA

©VATICAN POOL/CPP

I.Media - publié le 19/03/22

La constitution apostolique Praedicate Evangelium (Annoncez l’Évangile) signée par le pape François et publiée ce 19 mars 2022 réforme le fonctionnement et la mission de la Curie romaine, administration centrale de l’Église. Le texte entrera en vigueur le 5 juin prochain, jour de la Pentecôte. Décryptage.

C’est un texte qui était attendu depuis plusieurs années. La constitution apostolique “Praedicate Evangelium” (Annoncez l’Évangile), publiée ce 19 mars 2022 doit réformer le fonctionnement et la mission de la Curie romaine, administration centrale de l’Église. Ce document de 54 pages, publié en italien, parachève le chantier ouvert par le pape François dès son élection. À la fin du préambule de la constitution, le pontife rappelle d’ailleurs que cette réforme répond aux souhaits des cardinaux exprimés lors des congrégations générales qui avaient précédé le conclave de 2013. Au fil des ans, la mise en pratique de cette grande réforme avait été initiée par petites touches, notamment avec la fusion de certains dicastères en “super-dicastères” et la nomination de laïcs à des postes clés, notamment de préfet.

Une dynamique missionnaire et synodale

Dès le préambule, le pape François insiste sur la « conversion missionnaire » de l’Église qui oriente sa réforme de la Curie romaine. Il affirme se placer dans la continuité des Constitutions apostoliques précédentes – Immensa aeterni Dei de Sixte Quint(1588), Sapienti Consilio de Pie X (1908),Regimini Ecclesiae universae (1967), avec laquelle Paul VI avait mis en œuvre les dispositions du Concile Vatican II, et enfin Pastor bonus (1988), promulguée par Jean Paul II afin de « promouvoir la communion dans l’entier organisme de l’Église ». La nouvelle constitution abroge cette dernière afin de « mieux harmoniser l’exercice actuel du service de la Curie avec le chemin d’évangélisation que l’Église est en train de vivre ». Les principes directeurs de cette réforme sont le « mystère de communion » qui unit l’Église et la « synodalité », afin de permettre une « écoute réciproque » entre le « peuple fidèle », le « collège épiscopal » et « l’évêque de Rome ».

Dans la continuité, le rôle du successeur de Pierre est confirmé comme étant « le principe perpétuel et visible et le fondement de l’unité » de l’Église, au service duquel œuvre la Curie romaine. La nouvelle constitution insiste nettement plus que la précédente sur le devoir pour la Curie de servir les évêques. Elle appelle à l’établissement d’un « rapport organique » avec ces derniers et donne une place plus prégnante aux “corps intermédiaires” que sont les conférences épiscopales, nationales, régionales et continentales, ainsi que les structures hiérarchiques orientales. Ce service porte notamment sur la lutte contre les abus et le service des plus pauvres.

Plus de place pour les laïcs

Mais l’évangélisation ne relève pas seulement des évêques. « Tout chrétien, en vertu du baptême, est un disciple missionnaire », souligne le pape. En vertu de cette conviction, les laïcs sont donc appelés à occuper « des rôles de gouvernement et de responsabilité » au sein de la Curie. Le pape souligne le « caractère vicarial de la Curie romaine », c’est-à-dire que tout responsable de la Curie, clerc ou laïc, agit sur une délégation du souverain pontife. « Tout fidèle peut présider un dicastère ou un organisme », en vertu de ses compétences et de ses capacités de gouvernement, précise-t-il.

Plus de diversité et de professionnalisme

Le Souverain pontife exige dans toutes les institutions de la Curie un engagement spirituel accru du personnel, qui doit se manifester notamment par « la prière en commun » et la « célébration commune de l’Eucharistie ». Il souligne aussi les critères de « l’intégrité personnelle » et du « professionnalisme », exigeant notamment « sobriété de vie et amour des pauvres » et une « capacité de discernement des signes des temps ». Le successeur de Pierre demande à la Curie romaine d’être une meilleure « expression de la catholicité ». Il insiste sur la nécessité de disposer de collaborateurs venant de « diverses cultures ».

Les dicastères sont appelés à une plus grande collaboration entre eux. L’organisation de leur coopération est confiée à la Secrétairerie d’État de par sa « fonction de secrétariat papal ». Le pape François justifie la nécessité de la réduction du nombre de dicastères et entités prévue par la Constitution. Il s’agit selon lui de « rendre le travail plus efficace ».

La structure de la Constitution

Dans sa structure, Praedicate Evangelium est divisée en onze parties. Elle donne notamment des normes générales, puis traite du fonctionnement et de la mission de la Secrétairerie d’État, des Dicastères – au nombre de 16 –, des organes de la Justice, de l’économie, et de divers bureaux. Le choix de la date de publication – le 19 mars – n’est pas anodin, saint Joseph étant le saint patron de l’Église universelle. Le pape François est très attaché à la figure du père adoptif de Jésus.

En évoquant sa rédaction en 2019, le pape François avait expliqué que la nouvelle constitution visait à « proclamer l’Évangile », face au « véritable changement d’époque » en cours. « L’humanité appelle, interpelle et provoque » l’Église, avait déclaré le Souverain pontife, elle demande de « sortir » et de ne « pas craindre le changement ».

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
curie romainePape FrançoisVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement