Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 24 avril |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Aaron, Aldo, Alonso, Andrés et Mariel, des quintuplés qui servent ensemble la messe

QUINTUPLETS

Cortesía

Los quintillizos, de monaguillo en su parroquia.

Jesús V. Picón - publié le 01/04/22

Aaron, Aldo, Alonso, Andrés et Mariel Rodríguez Morales, des quintuplés nés au Mexique en 2004, servent ensemble la messe depuis leur enfance. Leur relation à Dieu est assez édifiante.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

C’est le miracle de la vie ! Aaron, Aldo, Alonso, Andrés et Mariel Rodríguez Morales sont quintuplés, nés le 1er mars 2004, au Mexique. Leurs parents, Elsa et Humberto, ont dû faire preuve de patience, car pendant leurs cinq premières années de mariage, aucun bébé n’est arrivé, et les médecins se disaient pessimistes. “Alors, nos parents se sont tournés vers Dieu”, racontent les quintuplés. “Pape demandait au moins un enfant, et maman demandait à Dieu au moins cinq enfants ou autant qu’il voudrait lui en confier” ! 

Elsa et Humberto ne s’attendaient certainement pas à être exaucés de la sorte ! “A partir de notre naissance, maman n’a pas eu une seule nuit paisible, car elle avait les mains pleines d’enfants !”, racontent encore les quintuplés admiratifs de leur mère, toujours dévouée, aimante et bien organisée. “Elle notait dans un cahier tout ce qui concernait notre alimentation ou le traitement spécial de chacun, afin de n’oublier aucun détail important lié au bain, au changement des couches et à notre santé”. Leur père quant à lui, témoigne d’une grande dévotion à saint Joseph, notamment quand le petit Alonso, gravement malade, doit subir une opération chirurgicale urgente et dangereuse. Le petit Alonso va survivre, et pour tenir la promesse de son père, il s’appelle désormais Alonso-José, en signe de gratitude envers saint Joseph pour le don de guérison.

Mariel, la seule fille, chef de file des enfants de chœur

A l’âge de 8 ans, ils se mettent tous les cinq à servir la messe, chaque dimanche, dans leur paroisse de Notre-Dame-de-l’Espérance de Candiles, dans l’État mexicain de Querétaro. Les quatre garçons racontent que Mariel, seule fille de cette singulière fratrie, est leur chef de file pour le service des enfants de chœur. C’est elle qui distribue les tâches à chacun, leur indique comment se servir de servir de l’encensoir, porter la croix de procession ou le calice. Servir Dieu à l’autel est pour eux une expérience spéciale et unique qui a changé leur vie.

Quand on leur demande pourquoi, chacun a sa propre réponse, et cela en fait donc cinq ! « Pour moi, servir Dieu à l’autel est la meilleure chose qui me soit arrivée », confie Aldo. « Lorsque nous sommes devenus enfants de chœur, notre style de vie a changé – c’est la porte qui nous a ouvert à l’Église », poursuit Mariel. « En grandissant, nous avons aussi grandi en tant que servants d’autel, nous nous sommes rapprochés de Dieu et avons beaucoup appris », ajoute Aaaron. “Très tôt, nous avons appris beaucoup de choses sur la foi et sur Dieu que les autres enfants ne connaissent pas », explique pour sa part Alonso-José : « Le service des enfants de chœur m’a beaucoup apporté, nous avons une meilleure compréhension de ce qu’est la messe, [le service] nous a aidés à comprendre le sens de la messe », conclut Andrés. 

Donner la communion aux malades

Famille unie et très pieuse, les Rodríguez Morales vivent des moments forts tous ensemble. Ainsi, comme service à la paroisse, les parents sont en charge d’apporter la sainte communion aux malades. Et les quintuplés les accompagnent régulièrement, vêtus de leur aube d’enfant de chœur. Leur arrivée ne passe jamais inaperçue, et les malades sont surpris lorsque les cinq enfants de chœur franchissent le seuil de leur maison. Ils ressentent alors la présence de Dieu, et beaucoup sont bouleversés. De leur côté,les quintuplés parlent de ces moments comme s’ils voyaient soudain une tranche de paradis. Dieu vient aux malades, et ils deviennent les témoins de miracles et de guérisons inexplicables.

Tags:
EnfantsFrèresinsoliteMexique
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement