Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 17 avril |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

40 jours, 40 vertus : le courage

UNE-Serie-40-vertus-27.jpg

rbkomar | Shutterstock

Michel Martin-Prével, cb - publié le 03/04/22

Les vertus s’acquièrent, se travaillent et se perfectionnent, pour notre bien et celui de ceux qui nous entourent. Durant ce Carême, le père Michel Martin-Prével propose de reprendre la pratique des vertus, avec une courte méditation chaque jour, et un exercice pour appliquer une vertu particulière.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Le courage relève de la force, mais il suppose la peur, la conscience de sa faiblesse, une certaine lucidité. C’est le courage du vrai. Son synonyme, l’audace, se situe plus dans l’action, dans l’instantané, en violant les limites, alors que le courage les assume. L’audace serait l’effet du courage et non son origine.

C’est la force de caractère, la fermeté, qui permet d’affronter le danger, la souffrance, les revers, les circonstances difficiles en surmontant la peur. C’est aussi l’ardeur mise à entreprendre une tâche, par exemple travailler avec courage. La force se définit comme une énergie et une envie de faire une action quelconque. Pour les scélérats, dirait Voltaire, ce n’est pas une vertu, car ils s’orientent vers le mal ! Pour les héros, c’est plus pour le bien, mais ils en ont la capacité naturelle.

Etymologiquement, courage vient de cor, le cœur. C’est une vertu dans le cœur, dans l’être, alors que l’audace est dans l’agir. Il se loge dans la volonté, la décision et non dans le savoir, 

Par rapport au temps, il permet de recommencer, de durer, d’être fidèle, de persévérer, de supporter. Il n’est donc pas réservé aux héros, souvent audacieux, téméraires, intrépides, vaillants, dont le courage est plus un caractère. L’héroïsme est toujours dans l’extraordinaire. Le courage se trouve aussi dans le quotidien et chez les petits. Il faut du courage à l’heure de la mort et pour accepter toute contradiction. Le contraire du courageux est le lâche ou le poltron, le peureux ou le paresseux, voire le timide.

Cultivonsle courage, comme toute vertu, en apprenant à mieux se connaître pour savoir jusqu’où l’on peut aller et pour connaître ses propres limites, en apprivoisant la peur après l’avoir identifiée, nommée, en fuyant l’imagination, en écoutant sa raison et non ses émotions, en multipliant les petits actes de courage.

Résolution : Essayons de cerner tout ce qui peut être un frein à notre courage. Listons nos craintes. Demandons-nous ce qui nous fait le plus peur.

Tags:
CarêmeVertu
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement