Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 07 octobre |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Carême 2022 : Pierre essaie de se déconnecter du travail le soir

father dautgher

Monkey Business Images/Shutterstock

Marzena Devoud - publié le 08/04/22

Tout au long du Carême, Aleteia a été à la rencontre de chrétiens qui ont choisi de donner une plus grande place au Seigneur dans leur quotidien. De beaux témoignages de foi, et des idées à la pelle pour préparer son cœur à la Résurrection du Christ.

« Il n’y a que ton travail qui compte… La famille passe bien après… » Pierre, 36 ans, entend ces reproches régulièrement. Journaliste parisien connecté à l’actualité et à sa rédaction en permanence, Pierre a en effet des horaires très tardifs, sans parler des week-ends interrompus systématiquement par les urgences. Tout en étant sous pression d' »assurer », il est conscient qu’il ne passe pas assez de temps avec sa femme, Isabelle, et ses deux filles en bas âge. « Isabelle qui travaille beaucoup également, sait garder le fil qui la relie aux enfants, à moi et à la maison. Elle est toujours présente auprès de nous. Quant à moi, quand je pars en reportage ou que je dois boucler une édition spéciale, je me débranche pendant des heures de la vie de famille en me laissant complètement absorbé par mon travail », confie-t-il à Aleteia.

Déléguer les urgences à son ange gardien

L’été dernier, sa fille de 6 ans lui reproche de ne pas l’aider à construire son château de sable car il parle « tout le temps au téléphone ». Pierre a alors ce flash : il doit faire un effort pour trouver l’équilibre entre sa vie de famille et sa vie professionnelle. « Son reproche m’a marqué et poursuivi jusqu’à ce que je prenne la décision de faire ce défi pendant le carême : rentrer plus tôt du travail et débrancher toutes les alertes et notifications professionnelles le soir », explique-t-il en reconnaissant qu’il se fait parfois dépasser. « Je me rends compte à quel point je suis addict à mon travail. C’est très difficile pour moi de ne pas contrôler en permanence tout ce qui touche à ma vie professionnelle. Quand la tentation de m’y connecter est trop forte le soir alors que ma fille attend que je lui lise une histoire, je demande à mon ange gardien de gérer au cas où les urgences de boulot. Je récite aussi avec mes mots une prière d’abandon à Dieu. Je sais que je dois apprendre à Lui faire plus confiance. Il est certainement prêt à me soutenir, à me donner des forces pour m’apaiser intérieurement. Voilà, j’espère qu’avec le désir profond d’aimer au mieux ma famille, j’arriverai à lui consacrer plus de temps, à apprendre à être plus présent auprès de ceux que j’aime », conclut-il.

Tags:
CarêmeFamillesacrifice
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement