Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 23 juin |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

40 jours, 40 vertus : l’obéissance

UNE-Serie-40-vertus-39.jpg

Shutterstock I fizkes

Michel Martin-Prével, cb - publié le 14/04/22

Les vertus s’acquièrent, se travaillent et se perfectionnent, pour notre bien et celui de ceux qui nous entourent. Durant ce Carême, le père Michel Martin-Prével propose de reprendre la pratique des vertus, avec une courte méditation chaque jour, et un exercice pour appliquer une vertu particulière.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

« Il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort et la mort de la Croix » (Ph 2, 8). Obéir reste un scandale, surtout aujourd’hui, eu égard à notre vocation à la liberté et à nos blessures de soumission mal vécue. L’obéissance ne peut se vivre que par amour, et elle est la preuve concrète de l’amour. Il s’agit de la soumission à une autorité reconnue.

Son origine lexicale serait ob-oedire, prêter l’oreille, se porter vers un but. Donc trouver une raison à suivre une cause ou une personne, dans un choix libre et discerné.

C’est une vertu annexe de la justice, vertu sociale bien nécessaire à la vie en communauté, dans une nation commune ou dans une entreprise quelconque. Depuis 1968, elle a donné lieu à un rejet. En lien avec la liberté, on ne peut faire toujours ce que l’on veut si cela s’oppose à la liberté de l’autre. La vie en commun exige par ailleurs des contraintes qui font l’objet de l’obéissance.

Principe de justice et ajustement à l’environnement physique ou social, l’obéissance règle le désordre et l’égoïsme. Son objet sera la loi, dans la mesure où elle est juste, un gouvernement légitime, un parent ou un supérieur, une contrainte que l’on s’impose, Dieu que l’on décide de suivre.

Mieux obéir à Dieu qu’aux hommes ? Oui, mais en situation extrême (loi inique, autorité illégitime). 

Dans le mariage, « soyez soumis les uns aux autres » (Eph 5, 21) règle le service et le don de chacun à l’autre.

Jésus obéit à son Père et à sa mission de sauver le monde. Il inaugure l’économie du Royaume où tous sont dépendants, serviteurs, libres d’aimer en s’aimant jusqu’au bout d’eux-mêmes. Il n’y a pas d’amour sans obéissance. C’est un des vœux de la vie consacrée.

Résolution : Je demande pardon pour une désobéissance flagrante dans ma vie.

Tags:
CarêmeVertu
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement