Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 22 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : Le soutien idéologique de l’Église orthodoxe russe à la guerre en Ukraine

Article réservé aux membres Aleteia Premium
WAR IN UKRAINE

paparazzza | Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - publié le 20/04/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Mercredi 20 avril 2022

1 – Comment l’Église orthodoxe russe a apporté un soutien idéologique à la guerre en Ukraine
2 – L’horreur de la guerre en Ukraine en images
3 – L’Amérique latine devient plus sécularisée
4 – Italie : un sanctuaire devient un foyer pour les réfugiés ukrainiens
5 – Un chanteur très connu des adolescents italiens a chanté sur la place Saint-Pierre

1Comment l’Église orthodoxe russe apporte un soutien idéologique à la guerre en Ukraine

Le Financial Times revient sur le soutien apporté par le patriarche de Moscou à l’offensive sanglante de la Russie en Ukraine. Surprenant d’un point de vue occidental, cette convergence de vues entre l’Église orthodoxe russe et le Kremlin s’inscrit dans une collaboration qui s’est accélérée depuis plusieurs décennies. « Après avoir été réprimée pendant des décennies sous le communisme, l’Église a noué un lien curieux avec les descendants des services de renseignement soviétiques qui étaient ses persécuteurs. Elle a été bien récompensée en retour, avec des privilèges pour sa haute hiérarchie et la construction de milliers de nouvelles églises », relève le journal, mentionnant notamment l’inauguration en 2020 d’une cathédrale des forces armées russes. « Bien qu’elle n’en fasse pas formellement partie, l’Église orthodoxe russe est devenue un pilier, de facto, du régime autocratique de Poutine », dénonce le quotidien économique londonien. Mais le patriarche de Moscou est en train de perdre son autorité sur les orthodoxes ukrainiens qui étaient demeurés sous sa juridiction: une partie de son propre clergé réclame qu’il soit jugé par un tribunal ecclésiastique pour avoir béni ces massacres.

Financial Times, anglais

C’est un reportage photos bouleversant que propose le New York Times sur la guerre en Ukraine. Les dizaines d’images prises par les photographes du célèbre journal nous plongent dans l’horreur de la guerre. Corps broyés par les armes, maisons effondrées, mères qui pleurent leurs enfants, réfugiés par centaines, routes défoncées, cercueils qui s’entassent… Le quotidien new-yorkais dévoile les scènes macabres d’un conflit qui se déroule à l’est de l’Europe depuis près de deux mois. Un reportage qui rappelle l’urgence d’un cessez-le-feu.

New York Times, anglais

3L’Amérique latine devient plus sécularisée

L’hebdomadaire britannique The Economist donne un aperçu de la diminution du nombre de catholiques en Amérique latine. Bien que cette région géographique abrite plus d’un tiers des catholiques du monde, leur nombre diminue depuis des décennies : en 1995, 80% des habitants d’Amérique latine s’identifiaient comme catholiques, contre 56% seulement aujourd’hui. Beaucoup sont devenus des chrétiens évangéliques, qui sont passés de 3,5 % de la population en 1995 à 19% aujourd’hui. The Economist souligne toutefois qu' »une tendance encore plus frappante » est celle des « ningunas » (nones), c’est-à-dire des personnes qui ne s’identifient à aucune religion. Cette proportion de personnes a quadruplé depuis 1995 pour atteindre 16% et est particulièrement élevée chez les jeunes et ceux qui ont eu accès à l’enseignement supérieur. L’article souligne toutefois que de nombreux « ningunas » ont encore des croyances spirituelles et que les identités religieuses semblent devenir plus fluides et mixtes, les gens assistant par exemple à plus d’un type de service religieux. 

The Economist, anglais 

4Italie : un sanctuaire devient un foyer pour les réfugiés ukrainiens

Yuri, sa femme Irina, leurs trois enfants âgés de 11, 7 et 4 ans, la belle-mère Valentina et leur chienne Sonia ont fui Odessa quand les premières explosions ont retenti au dessus de leurs têtes au début de l’invasion russe. Le 3 mars, la famille ukrainienne a trouvé refuge au presbytère du sanctuaire de Strà, à Plaisance. Don Mario Dacrema, ainsi que beaucoup d’habitants se sont précipités pour les accueillir et leur ont fourni nourriture et vêtements. Depuis ce jour, et chaque matin, Yuri va ouvrir la porte du sanctuaire de Strà à 7h et tourne la page du lectionnaire sur les lectures du jour. Au-dessous d’eux, sous les fondations du presbytère, le nom des 9 civils qui furent tués par les Allemands le 30 juillet 1944 est gravé dans le marbre et rappelle l’horreur que produit chaque conflit armé. Yuri a commencé à travailler dans une entreprise locale. Irina espère trouver un emploi de médiatrice culturelle : “Je veux être utile”, explique-t-elle pleine de reconnaissance.

Avvenire, italien

5Un chanteur très connu des adolescents italiens a chanté sur la place Saint-Pierre

Lundi de Pâques, le pape François rencontrait plus de 50.000 adolescents italiens réunis sur la place Saint-Pierre. C’était la première réunion massive organisée au Vatican depuis les débuts de la pandémie et de la mise en place des restrictions sanitaires. À cette occasion, un jeune chanteur italien de 19 ans, Blanco, très connu des adolescents, a fait irruption sur la place pour chanter « Brividi », la chanson qui représentera l’Italie au prochain concours Eurovision de la chanson. Lauréat du récent festival de Sanremo avec l’artiste Mahmood, Blanco a exprimé sa joie sur les réseaux sociaux après s’être produit sur cette scène si particulière : « Je vous aime. Je n’ai pas de mots. Merci à tous pour cette opportunité. » Michele Fabretti, responsable de la pastorale des jeunes à la Conférence épiscopale italienne a justifié la présence du jeune chanteur en expliquant qu’il était « l’interprète des adolescents italiens ».

Vida Nueva Digital, espagnol

Lisez cet article
gratuitement
En créant votre compte gratuitement vous pourrez accéder à l'ensemble des articles d’Aleteia, sans aucune limitation, ainsi que rédiger des commentaires.
Lire gratuitement en s'inscrivant
Déjà membre ?

Tags:
Guerre en UkraineOrthodoxesPape FrançoisRéfugiésRussieVatican
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement