Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 07 décembre |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

L’office des Douze évangiles, le chemin de croix des orthodoxes

procession avec Épitaphion orthodoxe

Julian Kumar / GODONG

Le Vendredi saint, les orthodoxes font une procession autour de l’église pour "rejouer" la scène de l’ensevelissement du Christ.

Anna Ashkova - publié le 21/04/22

Cette année, les orthodoxes fêtent Pâques le 24 avril. Ce vendredi, ils s’apprêtent à célébrer le Vendredi saint. Contrairement aux catholiques, ils ne font pas de chemin de croix, mais une procession autour de l’église pour commémorer la scène de l’ensevelissement du Christ.

La tradition de retracer le chemin parcouru par Jésus le jour du Vendredi saint est d’origine byzantine. Ce sont les franciscains de Jérusalem qui ont été les premiers à développer cette démarche de procession, de station en station, tout en méditant sur la passion et la mort du Christ. Cette dévotion n’existe pas dans l’orthodoxie. L’équivalent du chemin de croix avec les 14 stations méditées est chez les orthodoxes la procession avec l’épitaphion, cercueil qui symbolise l’enterrement du Christ. 

L’ensevelissement de Jésus

Chaque année, le soir du Jeudi saint ou le Vendredi saint, dans l’après-midi, l’office des « Douze évangiles » est célébré dans les églises orthodoxes. Douze passages des évangiles relatent en effet les derniers jours de Jésus sur terre. Les orthodoxes font ainsi mémoire de la Passion du Christ.

Les passages des évangiles lus lors de l’office des « 12 évangiles »

La Cène, le dernier repas que Jésus-Christ prit le Jeudi saint avec ses douze apôtres (Jn 13, 31-18,1).

L’arrestation du Christ dans le jardin de Gethsémani (Jn 18, 1-28).

Jésus chez le grand prêtre Caïphe et le reniement de Pierre (Mt 25, 57-75).

Le procès devant Ponce Pilate (Jn. 18, 28-40 ; 19, 1-16).

Le Christ est condamné à mourir sur la croix (Mt. 27, 3-32).

Jésus porte sa croix jusqu’au Golgotha (Mc. 15, 16-32).

Jésus est crucifié (Mt. 27, 34-54). 

La prière du Christ sur la croix et la repentance du Bon Larron (Lc. 23, 32-49).

Jésus confie sa mère, la Vierge Marie, à l’apôtre Jean. Le Christ meurt sur la croix (Jn. 19, 25-37). 

Le corps du Christ est enlevé de la croix (Mc. 15, 43-47). 

Joseph d’Arimathie et Nicodème aident à ensevelir le corps de Jésus (Jn. 19, 38-42). 

Les prêtres placent un garde devant le tombeau du Christ (Mt. 27, 62-66). 
épitaphion orthodoxe
Un épitaphion en orthodoxie est un élément liturgique, tissu précieux sur lequel est brodée la scène de la mise au tombeau du Christ, et rappelant le linceul.

Cet office est suivi de la procession avec l’épitaphion. En fonction du jour où sont lus les passages des évangiles, il peut avoir lieu le Vendredi saint ou bien le Samedi saint au matin. Lors de cette cérémonie, les orthodoxes « rejouent » la scène de l’ensevelissement du Christ. Les fidèles, tenant des bougies allumées dans les mains, suivent les prêtres qui portent l’épitaphion et font le tour de l’église. Puis, tout le monde revient dans l’église et l’épitaphion est posé au centre de l’édifice à la vénération de tous les fidèles. Il est enlevé le Samedi saint pendant la Veillée pascale en signe de résurrection du Seigneur. 

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la communauté de ses membres Premium ?

Inscrivez-vous !

(c’est totalement gratuit et sans engagement)

Tags:
OrthodoxesVendredi saint
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale