Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 06 octobre |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : Les années étudiantes du pape François

Article réservé aux membres Aleteia Premium
BERGOGLIO

Family Bergoglio

Jorge Bergoglio, le futur pape François.

La rédaction d'Aleteia - publié le 26/04/22 - mis à jour le 26/04/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Mardi 26 avril 2022

1 – Le pape François se confie sur son passé d’étudiant
2 – Un chef autochtone critique l’organisation du voyage du pape François au Canada 
3 – Le cardinal Omella assure que les victimes d’abus sont la priorité absolue de l’Église en Espagne
4 – Zambie : des religieuses offrent une formation professionnelle aux jeunes femmes
5 – Anniversaire du Jour de la Libération en Italie : ce prêtre qui a donné sa vie pour la liberté

1Le pape François se confie sur son passé d’étudiant

« Je pense que j’avais la psychologie d’un étudiant normal: étudier trop peu, marcher trop, assister à trop de festivals », a confié le pape à un groupe d’étudiants catholiques d’Irlande du Nord venu le rencontrer lundi 25 avril. Dans sa jeunesse, le pontife étudiait la chimie avant de découvrir que sa vocation était de devenir prêtre. Dans le cadre de ses études, il travaillait tous les matins dans un laboratoire, ce qui lui imposait un rythme de vie assez dur. Un de ses regrets, a-t-il confié aux étudiants de l’Ulster, est d’avoir été forcé étudié sans « communauté d’amis », une erreur de sa part selon lui et qui pourrait avoir été à l’origine de son manque de motivation. Le dernier conseil du pape en matière de vie estudiantine ? Faire des farces et avoir le sens de l’humour, mais « toujours avec un esprit clair, un cœur pur ».

Katholisch, allemand 

Le voyage du pape François au Canada est attendu fin juillet au Canada, pour une tournée qui, selon la presse locale, devrait le conduire à Québec, Edmonton et Iqaluit, la capitale du territoire inuit du Nunavut. Aucune confirmation officielle n’a pour le moment été apportée par le Saint-Siège. L’organisation de cette visite papale suscite quelques déceptions parmi les représentants des « Premières Nations », qui se plaignent de ne pas être impliqués dans la préparation. Gérald Antoine, le chef de l’Assemblée des Premières Nations pour les Territoires du Nord-Ouest, estime que le Vatican et les évêques canadiens ont fait “un faux pas” en ne tenant pas suffisamment compte des attentes de “la famille” autochtone. La Conférence des évêques du Canada a promis de mieux impliquer les organisations autochtones. Elle rappelle que le Pape avait demandé aux évêques canadiens de travailler avec elles sur « un sentier renouvelé et fructueux, où les rencontres et les projets partagés seront d’une grande aide ». 

CBC, anglais

3Le cardinal Omella assure que les victimes d’abus sont la priorité absolue de l’Église en Espagne

Le président de la Conférence épiscopale espagnole et archevêque de Barcelone, le cardinal Juan José Omella, a affirmé devant tous les évêques de son pays : « les victimes d’abus sont notre priorité absolue ». Le cardinal a fait cette déclaration lors de l’assemblée plénière de la Conférence épiscopale, la première depuis leur décision de confier à un cabinet d’avocats indépendant la charge d’enquêter sur les cas d’abus dans l’Église espagnole. Le cardinal a exprimé sa « profonde douleur pour les crimes commis par nos frères » et s’est engagé à travailler en étroite collaboration avec les autorités afin d’établir la vérité. Le haut prélat espagnol a également souligné que si l’Église a parcouru « un long chemin » dans la lutte contre les abus, ce phénomène est désormais traité avec plus de « transparence, de rigueur technique et de cohérence juridique.”

Vida Nueva Digital, espagnol

4Zambie : des religieuses offrent une formation professionnelle aux jeunes femmes

En Zambie, dans le quartier de Chawama, l’un des plus grands bidonvilles de Lusaka, les Sœurs missionnaires de la Sainte Famille offrent une formation professionnelle à des jeunes femmes pour leur donner des perspectives d’avenir. Au sein de leur foyer « Cheshire Divine Providence », les religieuses catholiques présentes en Afrique depuis le 18e siècle ont créé une école de formation à des métiers artisanaux – cuisine, couture, tricot… – une école d’informatique, ainsi que des écoles primaires et secondaires. L’école de formation Homecraft accueille plus de 100 étudiantes par an. La plupart finissent par travailler dans des restaurants, des ateliers de couture, des hôtels et des établissements d’hébergement, ou encore par créer leur propre petite entreprise. “J’ai hâte de vivre mon rêve et de me sortir de la pauvreté », confie l’une d’entre elles, qui souhaite devenir créatrice de mode. 

Development and cooperation, anglais 

5Anniversaire du Jour de la Libération en Italie : ce prêtre qui a donné sa vie pour la liberté

En Italie, on fête le 25 avril le “Jour de la Libération”. C’est à cette date-là, en 1945, que le Comité de libération nationale, principal groupe de coordination de la résistance italienne, a appelé à un soulèvement national contre les fascistes et les Allemands. Pour John L. Allen Jr, c’est aussi l’occasion de rappeler dans les colonnes de Crux la mémoire du père Don Giuseppe Morosini. Ce prêtre vincentien s’était progressivement impliqué dans la cause de la résistance. Offrant initialement des conseils spirituels, il avait finalement aidé à fournir des armes, des renseignements et d’autres provisions. À un moment donné, en 1944, un responsable de l’armée allemande qui avait des remords à propos de l’occupation passa même une série de plans secrets à Morosini, qui les transmit aux “partisans”. Dénoncé par une taupe de la Gestapo puis arrêté et torturé, il fut condamné à mort. Les trois quarts des soldats désignés pour l’exécuter tirèrent en l’air, si bien qu’un officier allemand dut s’occuper de l’achever. Un survivant qui le connut en prison raconte : « Il a béni son propre peloton d’exécution en criant ‘Dieu leur pardonne, ils ne savent pas ce qu’ils font’ ».

Crux, anglais

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
Abus sexuelsCanadadeuxième guerre mondialeespagnePape FrançoisZambie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement