Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 07 octobre |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : Bientôt des cardinaux laïcs ?

Article réservé aux membres Aleteia Premium
PFMNC291120_000_8W489Z.jpg

GREGORIO BORGIA / POOL / AFP

La rédaction d'Aleteia - publié le 27/04/22 - mis à jour le 27/04/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Mercredi 27 avril 2022

1 – Bientôt des cardinaux laïcs ?
2 – Quel patronage sur les lieux saints chrétiens et musulmans de Jérusalem ?
3 – Des signes inquiétants concernant le synode sur la synodalité
4 – L’inquiétude d’un évêque hondurien dans un pays « tourmenté » par le trafic de drogue 
5 – Le nonce du Vatican félicite le Timor oriental pour le bon déroulement des élections

1Bientôt des cardinaux laïcs ?

Alors que le pape François pourrait convoquer un nouveau consistoire pour la création de cardinaux en juin, l’universitaire américaine Phyllis Zagano estime dans une tribune que la porte serait ouverte à des cardinaux laïcs, hommes et femmes. Le pape François est en train de réorganiser la Curie du Vatican, note-t-elle. Prenant appui sur la nouvelle constitution apostolique de la Curie romaine, Praedicate Evangelium, qui indique que les chefs des dicastères ne doivent pas nécessairement être ordonnés, Phyllis Zagano cite aussi l’histoire pour envisager la relance de la tradition des cardinaux laïcs : au Moyen Âge, certains membres de la famille royale espagnole et italienne ont été créés cardinaux ; en 1858, le pape Pie IX a nommé l’avocat curial Teodolfo Mertel cardinal ; et à la fin des années 1960, le pape Paul VI a envisagé de faire du philosophe français Jacques Maritain un cardinal laïc. Cependant, Phyllis Zagano concède que cela nécessiterait une modification du code de Droit canonique, ou du moins une dispense. Ce n’est donc peut-être pas pour demain. 

Religion News Service, anglais

La dynastie hachémite de Jordanie rappelle quelle est sa responsabilité historique en matière de protection et de sauvegarde des lieux saints chrétiens et musulmans de Jérusalem. Le roi Abdallah II a lui-même réaffirmé la protection historique revendiquée par la Maison royale de Jordanie sur les sites en question lors du dîner officiel de l’Iftar (rupture du jeûne pendant le mois sacré musulman du Ramadan) qui s’est tenu le 25 avril au Palais royal d’Amman. Ce dîner a réuni de hauts représentants des communautés chrétiennes et musulmanes de Jérusalem, dont le patriarche latin de Jérusalem, l’archevêque Pierbattista Pizzaballa. L’archevêque Pizzaballa a déclaré que le lien de la dynastie hachémite avec Jérusalem reste internationalement reconnu et a affirmé apprécier que la voix du roi soit un point de référence face à l’augmentation des tensions et des affrontements autour des lieux saints chrétiens et musulmans de Jérusalem. 

Fides, français

3Des signes inquiétants concernant le synode sur la synodalité

Dans les colonnes du site catholique conservateur First Things, Mgr Hans Feichtinger, prêtre allemand, fait le point sur le synode en cours sur la synodalité. Un processus qu’il juge « plus prometteur que la voie synodale allemande » mais qui « manque d’un véritable enthousiasme synodal » selon lui. Pire, il risque d’être selon lui un « projet de nombrilisme stérile » si les évêques et les prêtres ne s’engagent pas sur ce chemin. Cependant, leur enthousiasme, considère-t-il, est « entravé par le Vatican » qui selon lui se concentre sur la dénonciation du cléricalisme et reste opaque sur l’évangélisation. Les déclarations du rapporteur, le cardinal Hollerich, en faveur d’une révision dogmatique de la question homosexuelle n’aident pas non plus, souligne l’auteur de l’analyse, et tendrait à montrer « comment le processus allemand compromet déjà le projet romain ». Enfin, le Vatican a été peu synodal concernant le rite tridentin, souligne Mgr Feichtinger. Il en appelle à une approche plus « humble » de la charité et met en garde contre les « attentes déraisonnables sur le magistère ». 

First Things, anglais 

4L’inquiétude d’un évêque hondurien dans un pays « tourmenté » par le trafic de drogue

La violence causée par le trafic de drogue et le crime organisé au Honduras, l’un des pays d’Amérique centrale traversé par la route de la drogue de l’Amérique du Sud vers les États-Unis, inquiète l’évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Tegucigalpa, Mgr Teodoro Gomez. Dans une homélie après l’extradition de l’ancien président hondurien Juan Orlando Hernández vers les États-Unis – où il est accusé de trafic de drogue – l’évêque a appelé à une « paix authentique » pour cette nation « tourmentée », qui reste le pays le plus dangereux d’Amérique centrale, avec 38 homicides pour 100.000 habitants. Mais seule la paix offerte par Dieu libère des peurs, des frustrations, des faiblesses, a-t-il ajouté. Ces dernières années ont vu des dizaines de milliers de personnes déplacées pour fuir les gangs. La condition de la femme y est particulièrement préoccupante : au Honduras, une femme est assassinée toutes les 36 heures, le plus souvent par un partenaire intime.

Crux, anglais

5Le nonce du Vatican félicite le Timor oriental pour le bon déroulement des élections

Les élections présidentielles du Timor oriental ont eu lieu le 19 avril 2022. Mgr Marco Sprizzi, chargé d’affaires à la nonciature apostolique, s’est dit « très satisfait » de ce scrutin « qui s’est déroulé de manière très démocratique et pacifique ». Dans ce pays à majorité catholique, c’est José Ramos-Horta, catholique et prix Nobel de Paix, qui a été élu avec 62,1% des voix. Le Vatican a longtemps été considéré comme l’un des amis diplomatiques les plus proches du pays. Leur relation a été renforcée par la signature d’un concordat en 2015 lorsque le secrétaire d’État du Vatican, le cardinal Pietro Parolin, s’est rendu dans le pays. « Nous continuerons à cultiver ces relations dans le même esprit, et le Saint-Siège est toujours là pour soutenir le gouvernement du Timor oriental pour un meilleur développement », a déclaré Sprizzi, avant d’ajouter : « Notre seul intérêt est le bien commun du peuple ».

UCA News, anglais

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
curie romainedrogueJérusalemPape FrançoisréformesSynode sur la synodalitéVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement