Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 26 septembre |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Star d’Hollywood, elle a embrassé Elvis Presley avant de devenir… bénédictine

Article réservé aux membres Aleteia Premium
SIOSTRA DOLORES HART

EAST NEWS | AP/FOTOLINK

Olga Parda - Valentine Leroy - publié le 02/05/22 - mis à jour le 01/08/22

Célébrée pour sa beauté, l’actrice Dolores Hart a connu un grand succès aux côtés d’Elvis Presley ou encore Marlon Brando... avant de se consacrer à Dieu. Star hollywoodienne et bénédictine, voici le fabuleux destin de celle qui a embrassé Elvis Presley avant d’embrasser la vie religieuse.

Dolores Hart a fait le choix d’une vie retirée dans un couvent de bénédictines, après une vie sous les projecteurs d’Hollywood. Née en 1938 à Chicago, elle a effectivement tourné avec de grandes stars américaines comme Marlon Brando et Elvis Presley, et travaillé pour de célèbres producteurs comme Alfred Hitchcock. C’est paradoxalement à l’occasion d’un tournage qu’elle a la chance d’échanger avec le pape Jean XXIII, rencontre qui fait naître en elle le désir d’entrer dans la vie religieuse. Un parcours original qui montre que tous les chemins mènent à Rome !

Dolores Hart grandit dans la foi catholique. Sa vie de prière ne s’étiole pas malgré ses nombreuses activités à Hollywood : avant les tournages, elle se rend souvent à la messe à 6 h du matin. Durant cette période, elle trouve un lieu apaisant où elle vient se ressourcer entre les tournages et respirer au milieu du tourbillon des projecteurs : le couvent des bénédictines du Connecticut. C’est d’ailleurs à sa piété que la star attribue son succès. Partenaire de jeu d’Elvis Presley dans le film « Loving You » mais aussi de Marlon Brando, elle ne tourne pas moins de 10 films en 5 ans.

En 1961, à l’occasion du tournage du film « François d’Assise », elle rencontre le pape Jean XXIII. À celle qui se présente comme l’actrice jouant le rôle de sainte Claire d’Assise, le Pape répond : « Non, vous êtes Claire. » Cet échange marque profondément l’actrice qui y voit un signe pour changer de vie et se rapprocher de son idéal religieux.

Après ce voyage à Rome, elle replonge malgré tout dans sa vie de star du cinéma. À cette époque, Dolores Hart prépare activement ses fiançailles. Mais en 1963, elle rompt brutalement son engagement, quelques mois avant la date du mariage. C’est pour entrer la même année, à l’âge de 24 ans et à la surprise générale, dans le couvent bénédictin du Connecticut qu’elle a déjà tant de fois visité.

SIOSTRA DOLORES HART
Dolores Hart aux Oscars en 2012 pour la présentation de « Dieu est plus grand qu’Elvis ».

C’est seulement après 43 ans de vie religieuse en février 2012 que sœur Dolores, désormais Mère supérieure du couvent Regina Laudis, retourne à Los Angeles à l’occasion de la présentation aux Oscars du film « Dieu est plus grand qu’Elvis », un documentaire sur sa vie nommé dans la catégorie « courts métrages ». Visiblement, Dolores Hart restera attachée toute sa vie au monde du cinéma, en témoignant de sa foi, et en inspirant ceux qui cherchent la vraie beauté.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
célébritéConversion
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement