Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 27 septembre |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Angélus : le pape exhorte les chrétiens à dire « oui » à Jésus

VATICAN-POPE-FRANCIS-ANGELUS-SUNDAY

Antoine Mekary | ALETEIA

I.Media - publié le 08/05/22 - mis à jour le 08/05/22

Ce ne sont pas seulement les consacrés qui sont appelés à « suivre Jésus » mais tous les baptisés, a souligné le pape François à l’angélus dominical qu’il présidait place Saint-Pierre ce 8 mai 2022, marquant la Journée mondiale de prière pour les vocations.

À une époque où « nous sommes submergés par les mots et par la hâte de devoir toujours dire et faire quelque chose », le pape François a encouragé les chrétiens à « s’écouter les uns les autres », sans se couper la parole, lors de l’angélus du 8 mai 2022. Le pontife, qui s’est déplacé en fauteuil roulant ces derniers jours en raison de ses douleurs au genou droit, est apparu debout à la fenêtre du palais apostolique. « Le chrétien est un enfant de l’écoute », a souligné le pape dans sa méditation introduisant la prière mariale. Mais, a-t-il concédé, « qu’il est difficile de s’écouter ! Dans la famille, à l’école, au travail, et même dans l’Église ! […] Nous avons peur du silence ».

« Écouter signifie disponibilité, docilité, temps consacré au dialogue », a expliqué le chef de l’Église catholique, qui a encouragé à donner « de l’espace et de l’attention à nos frères et sœurs ». Et ce, sans s’interrompre mutuellement : « S’écouter jusqu’à la fin, laisser l’autre s’exprimer », a insisté le pape en sortant de ses notes. Il a aussi invité à trouver « du temps pour la Parole de Dieu » et à faire « de la place » à Dieu dans sa vie. Jésus en effet, a-t-il ajouté, cherche « une amitié chaleureuse, une confiance, une intimité » et non pas une relation « impersonnelle, froide ou superficielle ».

En conclusion, l’évêque de Rome a estimé qu’il fallait non seulement aimer Dieu mais aussi « l’imiter ». C’est-à-dire s’intéresser « à celui qui est distant », prendre « à coeur la situation de celui qui souffre », « pleurer avec celui qui pleure », et tendre la main à son prochain. Alors que les catholiques du monde « invoquent le don des vocations au sacerdoce, à la vie consacrée, au choix missionnaires et au mariage », l’évêque de Rome a aussi encouragé pendant l’Angélus à dire « oui » à Jésus, « à l’imiter pour découvrir la joie de donner la vie, de servir l’Évangile avec joie et dynamisme ». Le pontife de 85 ans a par ailleurs présenté ses vœux aux onze nouveaux prêtres du diocèse de Rome ordonnés le même jour dans la basilique Saint-Jean de Latran, par le cardinal vicaire, Angelo De Donatis.

Dans son message pour cette 59e Journée mondiale de prière pour les vocations, le pape François a invité à ne pas comprendre ce mot « dans un sens restrictif » : tous les membres du peuple de Dieu, y compris les laïcs, sont appelés à se laisser interpeller par « le regard de Dieu » qui voit « des potentialités » en chacun, a-t-il assuré.

Le pape François a aussi invité les catholiques à prier pour les victimes de l’explosion qui a fait au moins 27 morts le 6 mai à l’hôtel Saratoga de La Havane à Cuba. « Que le Christ ressuscité les conduise à la maison du Père et qu’il réconforte leurs proches », a souhaité l’évêque de Rome depuis la place Saint-Pierre. 46 blessés sont encore hospitalisés après une probable fuite de gaz qui a soufflé quatre étages de cet établissement cinq étoiles dont les employés préparaient la réouverture.

En ce mois de mai, traditionnellement dédié à la Vierge Marie, le pape François a enfin invité les fidèles à prier tous les jours le chapelet pour la paix, en confiant en particulier « les souffrances et les larmes du peuple ukrainien ». Face à « la folie de la guerre », alors que les attaques aériennes russes se poursuivent dans l’Est de l’Ukraine, le chef de l’Église catholique a exhorté les responsables des nations à ne pas perdre « le flair du peuple qui veut la paix, et qui sait bien que les armes ne l’apportent jamais ».

Tags:
angelusPape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement