Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 26 septembre |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Ce qu’il faut dire à une ado pour qu’elle devienne une femme rayonnante

TEEN

Shutterstock | fizkes

Aline Iaschine - publié le 23/05/22

Pour une jeune fille, devenir femme est une expérience à la fois merveilleuse et bouleversante. Voici sept éléments incontournables à dire à une adolescente pour l’encourager à devenir une jeune femme rayonnante et pleine de confiance en elle.

Que peut dire une mère ou un père à sa fille pour l’aider à devenir une femme épanouie et consciente de sa beauté ? Claire de Saint Lager, auteur du livre Devenir Femme (Mame), donne d’excellentes pistes. Elle est la fondatrice de Graine de Femme, un parcours qui aide les jeunes filles à mieux se connaître et à révéler leur personnalité unique.   

1« Etre une femme est un cadeau »

« Devenir femme est une expérience qui doit s’enraciner dans la joie », assure Claire de Saint Lager. Une expérience unique et merveilleuse, au cours de laquelle la jeune fille apprend à se connaître et à s’épanouir. Elle prend conscience de sa beauté, de sa valeur, de ses qualités féminines et apprend à les voir comme un cadeau.   

2« Tu participes à l’œuvre créatrice de Dieu »

Il est bon d’inviter sa fille à honorer son corps de femme et à en être fière : elle pourra un jour devenir mère et participer ainsi à l’œuvre créatrice de Dieu. Invitez-la à voir par exemple ses règles, non comme une « plaie » mais comme un signe « de bonne santé qui vient signifier la capacité du corps à porter un enfant ». Dans certains pays, au moment de la ménarche, « les filles sont célébrées comme lors d’un mariage ou d’une bat-mitsvah, c’est une fête grandiose », fait remarquer Claire de Saint Lager. Pourquoi ne pas instaurer un petit rituel pour marquer ce passage si important, en offrant un petit cadeau, un bijou ou des fleurs ?

3« Tu es une femme unique et singulière »

 Le premier repère d’attachement et d’identification d’un enfant, c’est sa mère. « Au tout début de la vie, il y a même une indifférenciation des corps puisque le bébé pense ne faire qu’un avec sa mère ». Ce lien est fondamental. Avec le temps, il est essentiel « d’encourager sa fille à accéder à ses propres désirs, et à développer ses dons particuliers et ses talents », souligne Claire de Saint Lager. « Il est primordial d’encourager ce qu’elle a d’unique et de singulier, et de le valoriser ». Pour cela, il est bon qu’elle s’inspire aussi d’autres femmes de son entourage, et ainsi elle pourra se construire un chemin personnel.

4« Tu es l’héroïne de ta vie »

Encourager les désirs et les rêves qu’une jeune fille porte dans le cœur, c’est beau et c’est bon. Pour Claire de Saint Lager, « l’adolescence est l’âge où on rêve, où on peut oser, où on a tout à dessiner ». Il faut leur faire confiance, les écouter et en même temps les accompagner pas à pas. « On ne décide pas de sa vie à 15 ans. C’est quelque chose qui va se construire dans le temps. On va poser les premières pierres, on va peut-être prendre des chemins de traverse, puis d’autres chemins encore. L’orientation, ça prend du temps. L’important, c’est de donner du sens à chaque étape et d’oser prendre des risques ».

5« Tu es belle »

Encourager la jeune fille par la parole et le regard est fondamental : faire un compliment sur sa tenue, sur ce qu’elle a accompli, sur sa beauté. « On peut avoir la fille la plus belle de la terre, si son père ne lui a jamais dit qu’elle était belle (au sens large), elle ne le croira pas. Elle ira chercher cette réponse ailleurs », explique Claire de Saint Lager. Aidez vos filles à trouver leur beauté singulière : se manifeste-t-elle par la générosité, la douceur, l’intelligence, l’humour… ?

6« Aime-toi et laisse-toi aimer »

« S’aimer est un long processus mais cela commence notamment par la capacité à s’entourer de personnes avec lesquelles nous nous sentons bien et qui nous veulent du bien », affirme Claire de Saint Lager. Il est important que la jeune fille cherche des amis qui vont la respecter et la tirer vers le haut. Si elle manque d’assurance, elle pourrait tomber dans des relations toxiques qui ne seront pas bénéfiques. « Le choix de nos amis montre aussi l’estime que l’on a de nous-même ».

7« Tu es la fille bien-aimée de Dieu »

L’adolescence est aussi une période pour se reconnecter à l’intime et à la vie spirituelle. Claire de Saint-Lager souligne l’importance de cette écoute intérieure qui ouvre au divin, « à ce cœur à cœur avec Celui qui vit en moi et qui est à l’intime de mon être ». « Il est important que la jeune fille se sache aimée et qu’elle entre dans une relation amoureuse avec le Seigneur. Comme si le Père du Ciel lui disait : « Tu es belle, tu es ma fille bien-aimée » ». 

Pratique

Devenir femme, Claire de Saint-Lager, Mame, mars 2022, 19,90 euros.
Tags:
adolescenceÉducationFemmes
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement