Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 30 janvier |
Saint Quentin
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Découvrez ce surprenant point commun entre les trois derniers papes

POPES

Shutterstock

Cerith Gardiner - publié le 01/06/22

Les trois derniers papes, François, Benoît XVI et Jean Paul II, étaient tous des polyglottes impressionnants. Mais l'un d'entre eux était tout particulièrement doué...

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

L’une des tâches les plus importantes d’un pape est de porter la Parole de Dieu, ce qui est un peu plus facile s’il maîtrise quelques langues. On ne se rend généralement pas compte mais de nombreux papes étaient d’impressionnantes polyglottes, maîtrisant un certain nombre de langues. Si on regarde attentivement les trois derniers papes – François, Benoît XVI et saint Jean Paul II – on s’aperçoit qu’ils ont tous ce point en commun. Mais il y en a un dont les compétences linguistiques lui ont permis de communiquer avec la plupart des catholiques du monde.

Pape FrançoisEnviron huit langues parlées

Le natif argentin a grandi en apprenant l’italien car son père et ses grands-parents paternels sont originaires d’Italie. Il apprenait aussi sa langue maternelle, l’espagnol. Il a également réussi à apprendre l’allemand, le français, l’ukrainien (dans sa jeunesse, il a été encadré par l’évêque ukrainien Stepan Chmil), le portugais et le piémontais (une langue parlée dans une région du nord de l’Italie).

Bien sûr, le Pape parle aussi le latin, qui est la langue officielle du Vatican, et il connaît également le grec ancien et l’hébreu. Cependant, la seule langue qu’il trouve délicate est l’anglais en raison de sa phonétique. En effet, à 44 ans, alors qu’il n’était que prêtre, il est allé à Dublin pour pratiquer son anglais pendant huit semaines avec les jésuites. Auprès du média britannique INews, le père Donal Neary, jésuite, note celui est devenu l’évêque de ROme est finalement reparti de l’Irlande sans s’être vraiment amélioré. Puisque le pape François est plus à l’aise en espagnol et en italien, on le voit souvent avec un interprète dans les autres langues qu’il pratique pour s’assurer que ses paroles sont correctement interprétées pour tous ceux qui l’écoutent.

Pape Benoît XVIEnviron six langues parlées

Le pape émérite est également à l’aise avec les langues. Originaire de Bavière, Benoît XVI parle naturellement l’allemand. Il parle aussi couramment l’anglais, l’espagnol, l’italien, le français et peut s’exprimer un peu en portugais. Le pape émérite maîtrise également les langues classiques.

Pape Jean Paul IITrop nombreuses langues parlées pour être énumérées…

Le pape Jean Paul II remporte néanmoins la palme d’or du polyglotte. Le saint canonisé en 2014 pouvait converser dans plusieurs langues, dont sa langue maternelle, le polonais, ainsi que le portugais, l’italien, le français, l’espagnol, l’allemand et l’anglais. Il maîtrisait aussi le latin et écrivait en hébreu biblique.

Bien qu’il ne parlait pas couramment ces langues, Jean Paul II était capable de tenir une conversation en slovaque, russe, ukrainien, japonais et tagalog. Et pour couronner le tout, il faisait souvent l’effort de parler dans d’autres dialectes après une certaines préparation. Ainsi, en 1997, il avait salué les fidèles en 57 langues lors d’une messe de Pâques. Et six ans plus tard, il avait battu son record en saluant la congrégation en 62 langues à l’occasion d’une messe de Noël. 

Tags:
languesPape Benoît XVIPape FrançoisPape Jean Paul II
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale