Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Marseille : dégradations dans l’église Saint-Henri, une enquête ouverte

EGLISE-SAINT-HENRI-MARSEILLE-GOOGLE-MAP.jpg

Capture I Google Map

L'église de Saint-Henri dans le XVIe arrondissement de Marseille.

Anna Ashkova - publié le 01/06/22

Le matériel liturgique a été dégradé mercredi 25 mai en l'église Saint-Henri, dans le XVIe arrondissement de Marseille. Une enquête judiciaire a été ouverte.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Des dégradations ont été commises ce mercredi 25 mai en l’église Saint-Henri, située dans le XVIe arrondissement de Marseille. « Il n’y a pas eu de profanation eucharistique. Des statues ont été dégradées », précise à Aleteia, père Gabriel Priou, curé in solidum de la paroisse Saint-Henri. Et d’ajouter prudemment : « Pour l’heure, nous attendons les résultats de l’enquête judiciaire ». 

Une messe de réparation devrait avoir lieu prochainement. « Un fait comme celui-ci impacte la communauté chrétienne car l’église est sa maison », explique père Gabriel Priou. Nous avons besoin de la réhabiliter de manière apaisée et la prière aide en ce sens ». Le code du droit canonique prévoit en effet une réparation par un « rite pénitentiel prévu par les livres liturgiques » lorsqu’une « action gravement injurieuse » est commise dans un lieu sacré et que les fidèles y voient matière à « scandale » (cf Canon 1211). Il revient ensuite à l’ordinaire du lieu – qui est l’évêque, le vicaire général ou le vicaire épiscopal – de déterminer si l’acte commis est gravement injurieux.

Tags:
ÉglisePape François à Marseilleprofanation
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement