Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 26 septembre |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Claire de Castelbajac : trois vertus inspirantes pour la jeunesse

TEENAGERS-HAPPY-shutterstock_1508727116.jpg

Shutterstock I Inside Creative House

Aline Iaschine - publié le 13/06/22

Témoin de la joie de Dieu, Claire de Castelbajac est une vraie source d’inspiration pour les jeunes.

La joie, la tendresse, la pureté… Autant de vertus qui étaient bien présentes dans le cœur de Claire de Castelbajac et que révèlent le nouveau livre-CD pour enfants de la collection « Graines de Saints » : Claire de Castelbajac, dis-nous en qui tu crois, qui vient de paraître chez Mame. 

CLAIRE DE CASTELBAJAC, YOUNG SAINT
Claire de Castelbajac (1953 – 1975)

Claire de Castelbajac naît à Paris en 1953. Elle passe les cinq premières années de sa vie à Rabat, au Maroc. Le retour en France dans « la grande maison toute cassée » de son village du Gers est un véritable choc psychologique. Mais la bonne humeur l’emporte et Claire retrouve vite sa joie intense. Dès son plus jeune âge, elle montre son attrait pour les choses surnaturelles et sa grande familiarité avec le monde invisible. Après des études à Toulouse, elle est admise à la prestigieuse école d’art du Restauro, à Rome. Elle participe à la restauration des fresques de la basilique Saint-François, à Assise, dont celle de sa sainte patronne. Durant ses années dans la ville éternelle, Claire fait l’expérience de la liberté et de l’indépendance : les difficultés et les tentations ne manquent pas. Mais la grâce se présente et Claire y adhère : Dieu est à nouveau au centre de sa vie. Elle retrouve sa joie et sa ferveur lors d’un pèlerinage à Lourdes, puis en Terre sainte. Elle meurt d’une méningo-encéphalite foudroyante en 1975 à l’âge de 21 ans, et est déclarée vénérable en 2009. 

1La joie du cœur

Cette jeune fille impressionne par sa joie débordante. « Je suis heureuse ! J’aime tellement la vie ! Mais vous rendez-vous compte combien je suis heureuse ? », aime-t-elle dire. Exubérante, enthousiaste, au rire contagieux, elle rayonne de joie autour d’elle et souhaite que le monde entier soit heureux. Elle se sent pourtant désorientée pendant ses études à Rome : petit à petit, elle s’aperçoit qu’elle s’éloigne de cette joie de Dieu. Elle ne prend plus le temps de la prière et se laisse entraîner par le tourbillon païen de sa vie romaine. Après un temps d’épreuves, elle parvient à se remettre en question, en réalisant que la joie doit être indépendante de tout ce qui l’entoure. Elle comprend que pour être joyeuse, « la présence de Dieu en elle doit prendre plus de place que tout le côté humain et désespérant », explique Bénédicte Delelis, auteur du livre de la collection « Graines de Saints ». 

2La tendresse

Claire a un tempérament de feu, mais aussi une grande tendresse. Elle est très affectueuse avec ses parents, ses amis et les animaux. Pour elle, tout ce qui l’entoure est un cadeau du Créateur. Comme le disent les Saintes Écritures : « Qu’as-tu que tu n’aies reçu ? » (1 Co 4,7) et Claire est bien consciente de cela. Alors elle remercie sans cesse. Sa gratitude et sa tendresse transparaissent partout et nombreuses sont les lettres qui en témoignent. Elle écrit également dans un cahier ses actes d’amour et les sacrifices qu’elle offre au Seigneur : « Je n’ai pas pris d’eau, j’ai vite obéi, je ne me suis pas plainte d’avoir mal au ventre ». Cette reconnaissance et cette tendresse décuplent la joie dans le cœur de Claire de Castelbajac : une joie qui rayonne avec force tout autour d’elle ! 

3La pureté

Le matin de son 10e anniversaire, Claire confie à sa mère : « Savez-vous ce que j’ai demandé ce matin [à la Messe] ? Que je reste toujours pure, comme je l’étais après mon baptême ». La pureté est une vertu qu’elle demande souvent à la Sainte Vierge. Dès son plus jeune âge, elle a pris l’habitude de répéter cette courte prière chaque matin au réveil : « Ô Marie Immaculée, je vous confie la pureté de mon cœur. Soyez-en la gardienne pour toujours ». Il est des prières d’enfance qui façonnent toute une vie : Claire récite encore cette prière pendant ses années à Rome, alors que les tentations se font plus présentes et qu’elle attire l’attention des ragazzi. Cependant, comme l’explique Bénédicte Delelis : « Claire n’est pas restée sur le seuil pour éviter des tentations, elle a osé l’aventure de l’amitié, mais toujours avec beaucoup de limpidité et de clarté ». 

Claire de Castelbajac a laissé derrière elle un message lumineux : la joie de se savoir enfant de Dieu ! Faisons découvrir cette jeune femme à nos enfants. Elle deviendra pour eux une amie spirituelle et une source d’inspiration qui leur fera découvrir leur véritable vocation au bonheur !

Pratique

Claire de Castelbajac, Dis nous en qui tu crois, Graines de saints, Mame, mai 2022, 19,90 euros.
Tags:
jeunesSaint
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement