Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 01 février |
Bienheureuse Bienvenue Bojani
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Nigeria: les chrétiens sont devenus « une espèce en voie de disparition »

AP/East News

Agnès Pinard Legry - publié le 24/07/22

L’assassinat glaçant du père John Mark Cheitnum au Nigeria le 15 juillet dernier, le dernier d’une longue série de meurtres et enlèvements de religieux dans le pays, bouleverse autant qu’il interroge. Ce meurtre est le reflet d’un "État et d’un pays en faillite", a lancé avec force le prêtre qui a célébré ses obsèques.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

La colère après le meurtre sauvage du père John Mark Cheitnum le 15 juillet dernier dans l’État de Kaduna, au nord du Nigeria, ne faiblit pas. Cet assassinat est le reflet d’un « État et d’un pays en faillite », a lancé le père Jega Daniel Romanus quelques jours plus tard dans son homélie pour les obsèques du prêtre assassiné. Les chrétiens au Nigeria sont devenus « une espèce en voie de disparition », a-t-il assuré. « Aujourd’hui, nous enterrons un prêtre qui est la victime d’un gouvernement local défaillant, d’un État défaillant et d’un pays défaillant », a repris le père Romanus.

Un pays où les animaux sont plus libres que les êtres humains.

Depuis le début de l’année au moins 20 prêtres ont été enlevés ou tués au Nigeria. Une immense perte que le prêtre a tenu à dénoncer. Il a ainsi décrit le Nigeria comme « un pays où les animaux sont plus libres que les êtres humains ; un pays où les animaux ont plus d’espoir d’atteindre le lendemain que les êtres humains ».

Le Nigeria souffre d’une insécurité rampante et préoccupante. Théâtre de violences djihadistes depuis douze ans dans le nord-est, de mouvements séparatistes au sud-est, de pilleurs au nord-ouest, le pays voit maintenant l’insécurité gagner le sud-ouest.

Tags:
Liberté religieusenigeriapersécutions
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale