Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 27 janvier |
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Quand la flèche de Notre-Dame sera-t-elle visible ?

NOTRE-DAME-DE-PARIS.jpg

Patrick Zachmann / Magnum Photos

Notre-Dame de Paris, juin 2021.

Mathilde de Robien - publié le 16/09/22

La flèche de Notre-Dame, reconstruite à l’identique de celle de Viollet-le-Duc, commencera à poindre dans le ciel de Paris en 2023. La réouverture de la cathédrale est prévue en 2024.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Les travaux de reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris ont franchi un cap important cet été. L’établissement public, maître d’ouvrage du chantier, a annoncé ce 16 septembre le démarrage effectif des travaux de reconstruction de la flèche, des voûtes et des charpentes. Il s’agit des travaux les plus emblématiques de la reconstruction de Notre-Dame. La restauration des voûtes, ainsi que la restitution de la flèche, des charpentes et des couvertures, ont enfin commencé. Le montage de l’échafaudage, nécessaire à la reconstruction de la flèche, a débuté à la croisée du transept.

Depuis le printemps 2022, les entreprises désignées pour réaliser les travaux de reconstruction des parties détruites ou abîmées (charpentes et couvertures de la nef, du chœur, du transept et de la flèche, maçonneries des voûtes, des pignons, des murs-bahuts et des garde-corps) prennent place sur le chantier.

20220915_153104-rotated.jpg
Pose des premiers éléments de l’échafaudage nécessaire à la reconstruction de la flèche.

Des travaux qui exigent le montage d’un échafaudage de 600 tonnes au sol, prenant appui sur une raquette en bois, et qui culminera à 100 mètres de hauteur. Il permettra de reconstruire à l’identique la flèche de Viollet-le-Duc, qui commencera à poindre dans le ciel de Paris en 2023. Une fois la charpente de la flèche achevée, la reconstruction de la voûte de la croisée, entièrement détruite pendant l’incendie, pourra être achevée. Les autres voûtes seront consolidées et, pour celles abîmées durant l’incendie, reconstruites par endroit, à partir du dernier trimestre 2022.

« Nous sommes pleinement en route vers la réouverture de la cathédrale, en 2024 ».

« L’avancement des travaux a franchi une étape importante », s’est félicité le général d’armée Jean-Louis Georgelin, représentant spécial du président de la République, président de l’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris. « Désormais, la plupart des lots a été attribuée. Ceci permet l’engagement effectif des opérations de restauration et de reconstruction, dans tous les domaines, ce qui est pour nous une grande satisfaction. Nous sommes pleinement en route vers la réouverture de la cathédrale, en 2024″.

1-6.jpg
Pose de la raquette en bois sur laquelle prendra appui l’échafaudage nécessaire à la reconstruction de la flèche.

L’établissement public procédera dans les prochains mois aux derniers appels d’offres nécessaires à la réouverture de la cathédrale en 2024. Ils porteront sur la rénovation complète des installations techniques et électriques de la cathédrale, incluant notamment la refonte totale de la sécurité incendie et l’installation d’un système de brumisation dans les combles.  

Une idée de sortie pour les Journées du patrimoine

A l’occasion des Journées européennes du patrimoine ce samedi 17 et dimanche 18 septembre 2022, le « Village du chantier », situé sur le parvis de la cathédrale, ouvre ses portes et permet au public de rencontrer les compagnons à l’œuvre dans cette vaste entreprise de restauration. Une invitation à plonger au cœur des premières opérations de restauration de Notre-Dame de Paris. Il sera possible d’échanger avec les différents corps de métiers mobilisés : équipes de la maîtrise d’ouvrage et de la maîtrise d’œuvre, compagnons, artisans d’art, archéologues…

Tags:
Notre-Dame de Paris
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale