Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Un magnifique hymne de l’Avent en cadeau ce 5 décembre

UNE5DEC.jpg

createvil I Shutterstock I Montage Canva

La rédaction d'Aleteia - publié le 04/12/22

Chaque jour de l’Avent, Aleteia réserve à ses lecteurs une jolie surprise. Une prière, un conte, un chant et plein d’autres pépites pour égayer votre journée et vous accompagner joyeusement sur le chemin de Noël.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Cet hymne du XVIIIe siècle contient en lui-même les sept antiennes Ô de l’Avent, ces chants de la liturgie catholique qui accompagnent le Magnificat à l’office des vêpres durant les sept jours qui précèdent Noël. Elles sont ainsi nommées car chacune commence par l’interjection « Ô » adressée au Christ : Ô Sagesse, Ô Adonaï, Ô Rameau de Jessé, Ô Clé de David, Ô Soleil de justice, Ô Roi des nations, et Ô Emmanuel. Par ailleurs, l’acrostiche latin « ERO CRAS » des sept titres christologiques inversés (en miroir) des sept Ô latins (Sapientia, Adonaï, Radix, Clavis, Oriens, Rex, Emmanuel) peut se traduire par « Je serai demain ». La promesse de ce temps de l’Avent!

L’hymne de l’Avent Veni, veni Emmanuel est en réalité une paraphrase des grandes antiennes Ô dans la mesure où les sept couplets reprennent les sept invocations adressées au Christ. Le texte apparaît pour la première fois dans un hymnaire jésuite publié à Cologne en 1710. Mais l’édition de 1710 ne comptait que cinq strophes, les deux autres strophes (Veni, o Sapientia et Veni, Rex Gentium) ont été ajoutées au XIXe.

Il est magnifiquement interprété ici par un chœur espagnol : Canto Catolico.

Tags:
Aventchant gregorien
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement