Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 24 avril |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Benoît XVI et la « Petite Thérèse », saisis du même élan avant de mourir

therese-benoit.jpg

Mazur/catholicnews.org.uk I AFP Archives I Montage Canva

Benoît XVI I Sainte Thérèse de Lisieux

Mathilde de Robien - publié le 01/01/23

A 125 ans d'écart, le pape émérite et la jeune carmélite se sont tous deux tournés vers Jésus et lui ont exprimé leur amour avant de s’en aller vers le Père. Une "plongée dans la Très Sainte Trinité", selon les propres termes de Benoît XVI.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Les mêmes mots. Le pape émérite Benoît XVI, décédé ce samedi 31 décembre 2022 à l’âge de 95 ans, et sainte Thérèse de Lisieux, dont on fête les 150 ans de la naissance ce 2 janvier 2023, ont prononcé les mêmes mots d’amour à l’égard du Seigneur avant de rendre leur dernier souffle.

« Signore ti amo » (en français « Seigneur je t’aime »). Telles ont été les dernières paroles prononcées par Benoît XVI, dans la nuit du 30 au 31 décembre 2022, d’une voix très faible mais « bien distincte », selon son secrétaire particulier Mgr Georg Gänswein. 125 ans plus tôt, le 30 septembre 1897, sainte Thérèse de Lisieux, regardant son crucifix, rendait l’âme en soupirant : « Oh ! je l’aime… Mon Dieu… je vous aime ! … », comme le rapportent Mère Agnès et Sœur Geneviève, les religieuses présentes à ses côtés à ce moment-là (Dernières Paroles).

Un acte d’amour qui, s’il n’est pas rare, n’a rien d’anodin. En effet, de nombreux saints se sont adressés à Jésus au moment de leur mort. Dans ce même élan, Jeanne d’Arc a prononcé à plusieurs reprises le nom de Jésus alors qu’elle était sur le bûcher. Quant à Mère Teresa, elle s’est écriée : « Jésus, je vous aime, Jésus, je vous aime ! », le 5 septembre 1997 à l’âge de 87 ans.

« L’acte d’amour à Jésus la plonge dans la Très Sainte Trinité »

Benoît XVI n’avait pas manqué de souligner les ultimes paroles de Thérèse lors de l’audience générale du 6 avril 2011 : « Je voudrais vous parler aujourd’hui de sainte Thérèse de Lisieux, Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face, qui ne vécut que 24 ans dans ce monde, à la fin du XIXe siècle, conduisant une vie très simple et cachée mais qui, après sa mort et la publication de ses écrits, est devenue l’une des saintes les plus connues et aimées », avait commencé le pape Benoît XVI, avant de qualifier la « Petite Thérèse » de « guide pour tous ».

L’acte d’amour, exprimé dans son dernier souffle, était comme la respiration continuelle de son âme.

Et de continuer : « Thérèse meurt le soir du 30 septembre 1897, en prononçant les simples paroles « Mon Dieu, je vous aime! », en regardant le Crucifix qu’elle serrait entre ses mains. Ces dernières paroles de la sainte sont la clé de toute sa doctrine, de son interprétation de l’Evangile. L’acte d’amour, exprimé dans son dernier souffle, était comme la respiration continuelle de son âme, comme le battement de son cœur. Les simples paroles « Jésus je T’aime » sont au centre de tous ses écrits. L’acte d’amour à Jésus la plonge dans la Très Sainte Trinité. Elle écrit: « Ah tu le sais, Divin Jésus je T’aime, / L’Esprit d’Amour m’embrase de son feu, / C’est en T’aimant que j’attire le Père » (PN 17/2). »

C’est dans ce même élan d’amour trinitaire que Benoît XVI a rejoint la maison du Père. Une manière pour lui de vivre pleinement la grâce du Baptême « dans le don total de soi à l’Amour du Père, pour vivre comme le Christ, dans le feu de l’Esprit Saint, Son propre amour pour tous les autres. »

En images, les dernières paroles des saints :

Tags:
MortPape Benoît XVIThérèse de Lisieux
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement