Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 03 octobre |
Saint Aristide
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Les conseils très concrets de Benoît XVI pour être un peu plus saint chaque jour

Świadectwo rzucenia palenia

Dapetrus | Shutterstock

Mathilde de Robien - publié le 29/01/23

A travers ses homélies, ses audiences, ses discours, le pape Benoît XVI a distillé des petites pistes très concrètes à appliquer dans sa vie de tous les jours pour se rapprocher davantage du Christ.

Loin de l’image du théologien déconnecté des réalités de la vie, Benoît XVI avait une perception très nette des difficultés rencontrées quotidiennement pour rencontrer le Christ. Dans une homélie de l’Avent en 2009, il constate : « Nous faisons tous l’expérience, dans notre existence quotidienne, d’avoir peu de temps pour le Seigneur et peu de temps également pour nous. On finit par être absorbé par ce qu’il faut « faire » ». Qui n’a pas vécu des périodes où la quantité de choses à faire nous submerge et où nous n’avons plus le temps ni la disponibilité d’esprit pour l’essentiel ?

la suite aprés cette publicité

Quel est l’essentiel ? Pour Benoît XVI, c’est la rencontre avec le Christ. « Au début de l’être chrétien, il n’y a pas de décision éthique ou quelque grande idée, mais il y a la rencontre avec un événement, avec une Personne qui donne à la vie une nouvelle perspective et donc une orientation décisive », écrit-il dans sa première encyclique Deus caritas est. La foi est avant toute chose une relation, une rencontre avec Dieu. La nouvelle perspective, c’est de devenir saint. Et c’est en fréquentant régulièrement le Christ, en se laissant « contaminer » par son amour que l’on avance sur le chemin de la sainteté : « Dès que vous devenez l’ami de Dieu, tout commence à changer dans votre vie. Quand vous commencez à mieux le connaître, vous vous apercevez que vous voulez que votre vie reflète un peu de sa bonté infinie » (Discours à l’université de Twickenham, Royaume-Uni, 17 septembre 2010).

la suite aprés cette publicité

Et pour devenir un ami de Dieu, Benoît XVI préconise quelques réflexes tout à fait accessibles et faciles à mettre en place.

la suite aprés cette publicité

1Deux fois par jour, avoir un bref contact avec Dieu

morning woman

Toute relation meurt si elle n’est pas entretenue. C’est vrai en couple, en famille, en amitié, mais aussi avec le Seigneur. C’est pourquoi Benoît XVI disait : « Il ne faut pas commencer ni finir une journée sans avoir au moins un bref contact avec Dieu ». Un simple « contact »! Pas nécessairement une prière donc, mais une pensée, un élan du cœur, un mot de louange ou de gratitude, au début et à la fin de la journée.

la suite aprés cette publicité

2Tous les matins, remercier le Seigneur pour le don de la foi

Lors de sa dernière audience générale le 27 février 2013, Benoît XVI a partagé une belle et courte prière et a encouragé à la réciter quotidiennement le matin, afin d’exprimer son amour au Seigneur et de le remercier pour le don de la foi. Voici la prière en question : « Je t’adore mon Dieu et je t’aime de tout mon cœur. Je te remercie de m’avoir créé, fait chrétien ». Pour Benoît XVI, le don de la foi est « le bien le plus précieux, que personne ne peut nous ôter ! »

3Tous les jours, trouver une occasion de se réjouir

Couple hug forgive

« L’aspiration à la joie est imprimée dans le cœur de l’homme », a affirmé Benoît XVI à l’occasion de la 27e journée mondiale de la jeunesse en 2012. Non pas les satisfactions immédiates et passagères, mais « la joie profonde, parfaite et durable qui puisse donner du « goût » à l’existence ». Pour y goûter, encore faut-il identifier les joies simples que le Seigneur nous offre. Benoît XVI donne ainsi quelques occasions de se réjouir : la joie de vivre, la joie face à la beauté de la nature, la joie du travail bien fait, la joie du service, la joie de l’amour sincère et pur. « Et si nous y sommes attentifs, il y a de nombreux autres motifs de nous réjouir: les bons moments de la vie en famille, l’amitié partagée, la découverte de ses capacités personnelles et ses propres réussites, les compliments reçus des autres, la capacité de s’exprimer et de se sentir compris, le sentiment d’être utile à d’autres ».

4Tous les dimanches, rencontrer le Christ dans l’eucharistie

MESSE-HOSTIE-EUCHARISTIE.jpg

« Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie » (Jn 6, 51). Promesse du Christ lui-même, toute célébration eucharistique actualise sacramentellement le don que Jésus a fait de sa vie. C’est pourquoi, pour Benoît XVI, « il est essentiel de ne jamais laisser passer un dimanche sans une rencontre avec le Christ ressuscité dans l’eucharistie ; cela n’est pas un poids en plus, mais une lumière pour toute la semaine ».

la suite aprés cette publicité

5Tous les jours, noter un signe de Dieu

NOTEBOOK-GRATEFUL.jpg

A l’avant-garde, Benoît XVI évoquait déjà en 2009 l’idée du « bullet journal« . Un journal intime dans lequel on noterait les signes que Dieu nous adresse. Pour prendre conscience et consigner combien Dieu est attentif à chacune de ses créatures et combien Il nous aime. « Chaque événement de la journée est un signe que Dieu nous adresse, un signe de l’attention qu’il a pour chacun de nous. Combien de fois Dieu nous fait percevoir un signe de son amour ! Tenir, en quelque sorte, un « journal intérieur » de cet amour serait un devoir beau et salutaire pour notre vie ! », invitait-il.

la suite aprés cette publicité

6Contempler des œuvres d’art

CATHEDRAL-BAYEUX.jpg

Musicien et mélomane, Benoît XVI a fait l’expérience du beau qui mène à Dieu. Il confie, lors d’une audience générale en août 2011, combien un concert de Bach, à Munich, l’avait touché : « Au terme du dernier morceau, l’une des Cantate, je ressentis, non pas de façon raisonnée, mais au plus profond de mon cœur, que ce que j’avais écouté m’avait transmis la vérité, la vérité du suprême compositeur, et me poussait à rendre grâce à Dieu ». La via pulchritudinis, la « voie de la beauté », est une des voies qui peut conduire à Dieu et nous aider à le rencontrer.

Un morceau de musique sacrée à travers lequel « notre âme s’adresse plus facilement à Dieu ».

« Il existe des expressions artistiques qui sont de véritables chemins vers Dieu, la Beauté suprême, et qui aident même à croître dans notre relation avec Lui, dans la prière », affirme Benoît XVI. « Il s’agit des œuvres qui naissent de la foi et qui expriment la foi ». A nous de lever les yeux vers les cathédrales qui « attirent notre regard et notre esprit vers le haut », ou d’écouter un morceau de musique sacrée à travers lequel « notre âme s’adresse plus facilement à Dieu ».

7Cueillir les côtés amusants de la vie

Mum and daughter laughing

Dans un entretien assez personnel en vue de préparer son voyage apostolique en Bavière en septembre 2006, Benoît XVI a souligné l’importance de ne pas se prendre trop au sérieux et de savoir goûter les petites joies de la vie : « Je ne suis pas le genre d’homme qui a toujours une histoire drôle à raconter. Mais je trouve qu’il est très important de savoir cueillir les côtés amusants de la vie et sa dimension joyeuse et de ne pas tout prendre de façon tragique ». Et de conclure : « Un écrivain a dit que les anges pouvaient voler parce qu’ils ne se prennent pas trop au sérieux. Et nous, nous pourrions peut-être voler un peu plus, si nous ne nous donnions pas toujours de grands airs ».

la suite aprés cette publicité

8Invoquer davantage les saints

Thérèse de Lisieux

Benoît XVI avait une grande dévotion et une grande confiance envers les saints, « ces hommes et femmes qui par leur foi, par leur charité, par leur vie ont été des phares pour de si nombreuses générations, et qui le sont aussi pour nous », assurait-il. Dès la messe inaugurale de son pontificat, le 24 avril 2005, il se confiait à la grande cohorte des saints : « La troupe des saints de Dieu me protège, me soutient et me porte ». Il invite tous les baptisés à faire de même, et plus précisément à « suivre leur exemple, recourir à leur intercession, entrer en communion avec eux ». Car, cite-t-il, « la communauté avec les saints nous unit au Christ de qui découlent, comme de leur source et de leur tête, toutes grâces et la vie du Peuple de Dieu lui-même » (cf Lumen gentium).

9Prendre des temps de silence

SILENCE-MAN.jpg

Malgré la frénésie de la vie, Benoît XVI invite à prendre régulièrement des temps de silence, une voie royale pour rencontrer Dieu, un espace pour laisser parler « la joie, les préoccupations, la souffrance », un temps essentiel « pour discerner ce qui est important de ce qui est inutile ou accessoire ». « Il n’y a pas lieu de s’étonner que, dans les différentes traditions religieuses, la solitude et le silence soient des espaces privilégiés pour aider les personnes non seulement à se retrouver elles-mêmes mais aussi à retrouver la Vérité qui donne sens à toutes choses », constatait-il dans son message pour la 46e journée mondiale des communications sociales en mai 2012. « Si Dieu parle à l’homme aussi dans le silence, de même l’homme découvre dans le silence la possibilité de parler avec Dieu et de Dieu. »

Tags:
Pape Benoît XVI
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement