Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 21 février |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Vague d’émotion après le meurtre en pleine classe d’une enseignante

SAINT-JEAN-DE-LUC-LYCEE-SAINT-THOMAS-D-AQUIN-AFP-000_339R923.jpg

GAIZKA IROZ / AFP

L'établissement scolaire Saint-Thomas-d'Aquin de Saint-Jean-de-Luz.

Agnès Pinard Legry - publié le 22/02/23

Une enseignante a été poignardée à mort devant ses élèves ce mercredi 22 février alors qu’elle donnait un cours dans le collège-lycée catholique Saint-Thomas-d'Aquin, à Saint-Jean-de-Luz. Tandis que le suspect a été rapidement interpellé, le drame a provoqué une vive vague d’émotion.

Une professeure d’espagnol du collège-lycée privé Saint-Thomas-d’Aquin de Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques), est décédée après avoir été mortellement blessée au couteau par un élève ce mercredi 22 février. L’auteur présumé de l’agression, un élève de sa classe âgé de 16 ans, a été interpellé après les faits. Il a été placé en garde à vue et est actuellement entendu par les policiers chargés de l’enquête.

Alors que le ministre de l’Éducation nationale, Pap Ndiaye, s’est rendu sur place, ce drame a provoqué une vive vague d’émotion et de prière. « Ma première pensée est pour notre collègue enseignante qui a perdu la vie, et pour ses proches, que j’assure de notre compassion fraternelle, et de notre prière, quelles que soient leurs convictions », a réagi dans la foulée Philippe Delorme, secrétaire général de l’Enseignement catholique qui s’est rendu sur place au côté de Pape Ndiaye. « Il n’y a pas de place aujourd’hui pour autre chose que la douleur et l’affliction. »

Une minute de silence ce jeudi

« Nos pensées et nos prières vont avant tout à la famille de l’enseignante, à l’ensemble de la communauté éducative de l’établissement, élèves et enseignants, et à tous ceux qui sont à leurs côtés dans cette terrible épreuve », a partagé la Conférence des évêques de France (CEF). « Nous assurons le diocèse, son évêque Mgr Marc Aillet, ainsi que l’ensemble des équipes de l’Enseignement catholique, de notre soutien et de notre communion. » « Comment ne pas être terriblement choqué, atterré, voire traumatisé par le drame qui s’est produit ce matin ? », s’est interrogé pour sa part l’évêque de Bayonne, Mgr Marc Aillet, qui s’est également rendu sur place. « Il va de soi que la famille de la victime, les élèves et leurs parents, ainsi que les enseignants et l’ensemble du personnel de l’établissement, peuvent compter sur la compassion, la solidarité et les prières de leur évêque comme des prêtres et des fidèles du diocèse. »

Une minute de silence sera respectée jeudi à 15h « dans tous les établissements scolaires » de France en hommage à l’enseignante poignardée à mort, a annoncé le ministre de l’Éducation. « Partageant la douleur de la famille de la victime », l’Association de parents d’élèves de l’enseignement libre (Apel) a demandé à toutes les familles de s’associer par la pensée ou la prière ce jeudi à 15h à la minute de silence organisée dans tous les établissements scolaires.

Tags:
enseignementmeurtre
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement