Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 28 mai |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Anthony et Marta ont demandé à Joseph Ratzinger de les marier, et il a accepté !

Valle wedding Ratzinger

Courtesy of Anthony Valle

Kathleen Hattrup - Mathilde de Robien - publié le 27/02/23

Il y a presque 20 ans, deux jeunes étudiants non dénués d'audace abordent Mgr Joseph Ratzinger après la messe et lui demandent de célébrer leur mariage. Contre toute attente, le cardinal leur répond favorablement.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Rien ne laissait présager que la messe de mariage d’Anthony et Marta Valle serait célébrée par un éminent cardinal sur le point de devenir pape… Les deux jeunes fiancés n’étaient ni de la famille, ni des amis proches de Joseph Ratzinger, et pourtant c’est bien celui qui deviendra pape moins d’un an plus tard qui bénira leur union le 24 juin 2004 dans la basilique Saint-Pierre de Rome.

À l’époque, Anthony et Marta sont tous deux étudiants à l’Athénée pontifical Regina Apostolorum (Reine des Apôtres), à Rome. Marta, originaire d’Allemagne, étudie la bioéthique et Anthony, new-yorkais, la théologie. S’ils ont lu quelques textes de Mgr Ratzinger et assisté à certaines de ses messes, ce sont bien les seuls liens qui les unissent avec le cardinal allemand. Autrement dit, ils ne le connaissent pas. Le tenant néanmoins en haute estime, Anthony ose, après une messe, lui demander de bénir la bague de fiançailles qu’il s’apprête à offrir à sa future épouse. Le cardinal Ratzinger bénit la bague et ils échangent quelques mots rapides.

Après leurs fiançailles, Anthony et Marta prennent l’habitude d’assister à la messe hebdomadaire célébrée par Mgr Ratzinger tous les jeudis à 7 heures du matin et ouverte au public. Un jour, après la messe, les fiancés le rencontrent brièvement, tout comme les nombreux fidèles venus assister à la messe ce jour-là. C’est à ce moment-là qu’ils se disent : « Ne serait-ce pas formidable s’il pouvait célébrer notre messe de mariage ?! », avant de partir dans un grand éclat de rire. Mais l’idée fait son chemin et à l’issue de la prochaine messe, ils osent aborder le cardinal :

– Vous souvenez-vous de nous ?

– Oui, répond-il. 

– Nous avons une faveur à vous demander. Voudriez-vous célébrer notre messe de mariage ?

– Eh bien, voyons ce que nous pouvons faire. Le mieux serait de formuler votre demande dans une lettre, et de préciser les dates et les lieux possibles.

– En fait, nous avons déjà préparé une lettre avec plusieurs possibilités, anticipent Marta et Anthony, en lui remettant un courrier rédigé la veille au soir.

Une semaine plus tard, Marta reçoit une enveloppe de la Congrégation de la Doctrine de la Foi. En l’ouvrant, ils découvrent, stupéfaits, la réponse favorable de Joseph Ratzinger. « Sa réponse en dit plus sur lui que n’importe quel discours ! Elle révèle qui il est vraiment : un pasteur d’âmes, un humble travailleur dans la vigne du Seigneur », confie Anthony à l’édition américaine de Aleteia. « Un tel acte, comme beaucoup d’autres personnes en ont témoigné, résume la vocation première de Joseph Ratzinger : être prêtre. »

Une messe de mariage simple et protocolaire

Avant le mariage, Anthony et Marta rencontrent, à sa demande, Mgr Joseph Ratzinger afin de faire connaissance et d’approfondir le sens du sacrement de mariage. Une rencontre qui a duré environ 45 minutes en dépit de l’emploi du temps chargé du cardinal. « Nous avons eu une merveilleuse conversation avec lui sur divers sujets, nos origines et nos familles, nos études et nos projets de vie, la théologie et la spiritualité, la liturgie et la musique sacrée, et bien sûr le sacrement de mariage lui-même », se souvient Anthony.

Une correspondance s’ensuit avec le cardinal Ratzinger, par l’intermédiaire de Mgr Gänswein, afin de boucler les détails de la cérémonie.

Le matin du 24 juin 2004, jour de la saint Jean-Baptiste, Anthony et Marta échangent leurs consentements dans la majestueuse basilique Saint Pierre, devant celui qui deviendra le pape Benoît XVI. L’homélie est prononcée principalement en allemand, langue maternelle de Joseph Ratzinger et de Marta. Le cardinal commente notamment le chapitre 5 de la lettre de saint Paul aux Ephésiens choisi par le couple, en insistant sur la nécessité, pour les époux, d’imiter le Christ à travers des actes très concrets tels que le service et le sacrifice.

Il a même pensé au cadeau !

Après leur mariage, un geste du cardinal témoigne encore de sa grande délicatesse. Un colis est livré aux jeunes mariés. Il vient du Vatican et est envoyé par Joseph Ratzinger lui-même. Il s’agit d’une édition spéciale et limitée de l’un de ses livres récents, dédicacée à leur intention. Un sacré cadeau de mariage ! 

Valle Family with Benedict XVI

Au cours des années suivantes, Marta et Anthony ont échangé des lettres et eu quelques audiences personnelles avec Benoît XVI, notamment avec leurs enfants. Aujourd’hui, ils vivent aux États-Unis. Anthony Valle a reçu le prix de la Fondation vaticane Joseph Ratzinger-Benoît XVI  et est membre du Neuer Schülerkreis, une société de théologiens étudiant l’œuvre de Benoît XVI.

Tags:
MariagePape Benoît XVI
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement