Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 22 mai |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Prier, servir et témoigner : trois verbes d’action pour défendre la vie

Article réservé aux membres Aleteia Premium
HOSPITAL HAND HOLD

By Tyler Olson | Shutterstock

Elisabeth de Courrèges - publié le 27/02/23

A l’heure où la convention citoyenne se prononce pour une "aide active à mourir" sous "conditions", Elisabeth de Courrèges invite à prier, servir et témoigner pour défendre la vie.

A peine mon avion était-il arrivé, mon réseau retrouvé et mon voisin relevé qu’une notification Google actualité était venue captiver mon attention: « Fin de vie : la convention citoyenne se prononce pour une « aide active à mourir » sous « conditions ». » Mon cœur initialement tout enthousiaste d’atterrir en terrain connu s’est retrouvé soudainement plongé dans une certaine désolation. Voici donc où en est la France, voici donc le fruit de sa réflexion, voici donc ses grands choix d’orientations.

Que s’était-il donc passé depuis mon départ vers un pays étranger il y a seulement quelques mois pour que nous fassions désormais face à une telle accélération ? En attendant d’avoir la réponse, j’étais résolument décidée à trouver des solutions tant que mes pieds fouleront de nouveau le sol français. Mais comment défendre la beauté de cette vie à laquelle nous sommes si attachés, dont nous avons tant témoigné et que nous souhaitons tant continuer d’accompagner face à cette inéluctable actualité ? Je dirais désormais : Prier. Servir. Témoigner. 

Prier. Comme Jésus qui, avant tout miracle, se dirigeait vers la montagne, isolé, à l’écart, en retrait. Et comme si tout dépendait de Lui, invoquer, jeûner, supplier.

Puis tout dépend de nous. Nous qu’il a appelés. Nous qu’Il veut envoyer. Comme les disciples après la Transfiguration, il nous faut redescendre de notre montagne, atterrir de nos hautes sphères, achever notre traversée du désert et saisir à bras le corps notre croix et notre mission. Et servir nos frères en humanité, nos frères en fragilité, nos frères en vulnérabilité, avec toutes nos connaissances, nos compétences et notre bienveillance. 

Et témoigner de nos convictions. Sans options ni compromission. Sans arrangements avec la vérité. Sans arrogance ni fausse humilité. Être vrai dans ce que l’on peut raconter : évoquer nos joies, nos doutes, nos difficultés. Ne pas sous-estimer nos propres forces et fragilités. Mais toujours rappeler, assumer, affirmer que la fin de vie est davantage beauté que gravité, douceur que douleur, ardeur que froideur. Elle est davantage ce rire qui a précédé ce dernier soupir. Elle est davantage cette prière qui a apaisé cette colère. Elle est davantage cette main posée sur le cœur que ce regard plongé dans la frayeur. A condition de respecter cette vie et ce qu’elle porte de sacré.

Cette année, le carême arrive à l’heure. L’heure de rappeler (et de se rappeler) qu’au péril d’une lutte contre une logique mortifère, la Vie est déjà victorieuse. 

Lisez cet article
gratuitement
En créant votre compte gratuitement vous pourrez accéder à l'ensemble des articles d’Aleteia, sans aucune limitation, ainsi que rédiger des commentaires.
Lire gratuitement en s'inscrivant
Déjà membre ?

Tags:
EuthanasieFin de vie
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement