Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 23 mai |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Cette croix qui porte une partie des souffrances du monde

Szczątki rozbitej łodzi migrantów na plaży w Steccato di Cutro

Antonino Durso/LaPresse/Shutterstock/Rex Features/East News

Katolicka Agencja Informacyjna - publié le 11/03/23

Le père Francesco Loprete, prêtre au sein de l'archidiocèse de Crotone-Santa Severina, a confectionné une croix à partir du bois d'un bateau de migrants qui avait fait naufrage le 26 février, au large des côtes italiennes.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

« Que les trafiquants d’êtres humains soient arrêtés, qu’ils ne puissent plus disposer de la vie de tant d’innocents », avait exhorté le Pape lors de l’Angélus du dimanche 5 mars, quelques jours après le naufrage qui a coûté la vie à plus de 70 réfugiés. Leur embarcation, sommaire et surchargée, s’était renversée le 26 février au large des côtes italiennes, près de la ville de Crotone en Calabre. Face à drame, qui a produit une onde de choc notamment en Italie, le père Francesco Loprete a décidé de se rendre sur les lieux afin de rendre un hommage particulier aux réfugiés morts en mer. Récupérant le bois de la barque qui s’était fracassée, il en a assemblé une partie afin d’en réaliser une grande croix.

« La croix est pour nous rappeler Jésus, le bois brut sur lequel un innocent a été crucifié », avec le bois du bateau, « sur lequel des innocents ont payé le prix de leur vie », explique le P. Loprete à l’agence de presse italienne SIR. « J’ai voulu récupérer le bois pour entretenir leur mémoire et prier pour qu’une mort aussi massive ne se reproduise pas », poursuit-il. Le prêtre et les fidèles ont ensuite organisé une procession avec la croix et un gigantesque bouquet de fleurs, jeté dans la mer où les réfugiés étaient décédés quelques jours plus tôt. La croix se trouve dans la cathédrale de Crotone.

Tags:
CroixcrucifixMigrantMort
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement