Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 21 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Tragique disparition du père Cyril Gordien

PERE-CYRIL-GORDIEN-PAROISSE-SAINT-DOMINIQUE.jpg

Paroisse Saint-Dominique

Père Cyril Gordien.

La rédaction d'Aleteia - publié le 15/03/23

Prêtre du diocèse de Paris, le père Cyril Gordien est décédé le 14 mars à l’âge de 48 ans d’un cancer foudroyant. Il était particulièrement investi auprès de la jeunesse dans les paroisses, les écoles et le scoutisme. Ses obsèques auront lieu lundi 20 mars à Saint-Pierre-de-Montrouge.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Le père Cyril Gordien, prêtre du diocèse de Paris, s’est éteint mardi 14 mars à l’âge de 48 ans des suites d’un cancer foudroyant. Ordonné prêtre en 2005, il a notamment été l’aumônier du lycée Gerson, vicaire de Notre-Dame de l’Assomption ainsi que de l’église Sainte-Jeanne-de-Chantal (Paris XVIe). Aumônier national des Guides et Scouts d’Europe de 2012 à 2018, il était depuis 2019 curé de l’église Saint-Dominique (Paris XIVe). L’abbé Cyril Gordien était particulièrement investi auprès des jeunes.

« Cyril a marqué sa paroisse par sa présence dynamique, notamment auprès des jeunes ; très impliqué depuis de nombreuses années dans l’accompagnement de groupes scouts, comme dans l’accompagnement du Service des Vocations, il avait à cœur de transmettre à ces jeunes sa foi, son espérance et son audace », a rendu hommage Mgr Laurent Ulrich, archevêque de Paris, dans une lettre adressée aux prêtres du diocèse.

C’était quelqu’un de très calme, rayonnant, doux.

« C’était quelqu’un de très calme, rayonnant, doux », confie à Aleteia Marie-Camille Borde, qui a été commissaire générale guide quand le père Gordien était conseiller religieux national aux scouts d’Europe. « Dans une équipe nationale scoute remplie de chefs passionnés, les débats étaient animés ! Mais il savait toujours conserver un grand calme, c’était une grâce de l’avoir à nos côtés. » « Il a su faire quelque chose de difficile dans un mouvement laïc : nous rappeler la présence constante du Seigneur tout en nous apportant un éclairage porteur qui nous laissait très libre. » Son action auprès des jeunes était, elle aussi, « remarquable ». « Il était l’équilibre entre la bienveillance et l’exigence. Il savait être exigeant, souriant, discernant mais aussi bienveillant », reprend-elle. Et de conclure : « C’est quelqu’un qui marque une vie. » Ses homélies, elles aussi, ont marqué de nombreux fidèles. « Il commençait toujours par trois points », se remémore Marie-Camille Borde. « Trois points simples et percutants, avec des images, des traits d’humour ! Il avait un réel talent d’orateur. »

« Cyril a affronté sa maladie avec beaucoup de courage, le regard toujours porté sur le Seigneur Ressuscité ; son combat physique a toujours été un combat spirituel admirable », reprend Mgr Laurent Ulrich dans sa lettre. « Il est aujourd’hui retourné dans la Maison du Père : c’est pour lui la fin d’un chemin de croix, vécu pour l’Église et en Église, qui nous rapproche de la Pâque du Seigneur Jésus, vers laquelle nous marchons. » Ses obsèques seront célébrées lundi 20 mars à 10h30 en l’église Saint-Pierre de Montrouge par Mgr Laurent Ulrich.

Les réactions et hommages n’ont pas non plus manqué sur les réseaux sociaux. « Nous perdons un prêtre très saint, un grand homme qui aura marqué tous ceux qui l’ont approché », a réagi le père Guy-Emmanuel Cariot, recteur de la basilique Saint-Denys d’Argenteuil, sur Facebook. Plusieurs personnes ont également partagé leur tristesse sur Twitter :

Tags:
décès
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement