Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 15 juin |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Carême 2023 : convertir l’agressivité en respect

contrariete.jpg

Simple Line I Shutterstock

Michel Martin-Prével, cb - publié le 21/03/23

La conversion du cœur passe aussi par la conversion de ses émotions. Durant le carême, le père Michel Martin-Prével invite à "évangéliser" ses émotions en les identifiant, puis en les transformant en vertu. A l'instar de Joseph dont la fête est célébrée ce lundi, Aleteia donne des pistes pour passer de l'agressivité au respect.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

On dit notre société très agressive, et combien cela peut déteindre sur nos comportements. L’agressivité est un mélange de colère et d’anticipation. Mus par la colère, nous envisageons le pire. Une énergie mal employée se libère dans une conduite adaptative et parfois nécessaire. Cela commence par de l’irritation, puis du mécontentement, jusqu’à l’exaspération. Lorsque nous ne pouvons pas contrôler une situation donnée, lorsque nous n’acceptons pas certains faits ou que nous sommes dérangés par le comportement des autres, autrement dit quand nous nous estimons menacés, l’agressivité extériorise un sentiment intérieur, mêlé de peur, de frustration et de colère. C’est l’émotion des combattants ! Il faut l’attraper avant qu’elle ne fasse passer à l’acte : violences, insultes, coups, etc…

On pense à la maîtrise de soi comme vertu antidote contre l’irascible, surtout que c’est un fruit de l’Esprit Saint. Il s’agit de cette vertu intérieure à travailler si utilement. Mais quand l’agressivité a pris le dessus, le réalisme veut que l’on puisse penser à autre chose dans le cognitif, car la maîtrise de soi semble alors dépassée.

Le respect qui est un sentiment qui porte à accorder à quelqu’un de la considération, en raison de la valeur qu’on lui reconnaît, devient une barrière à l’agressivité. L’intelligence qui pousse au respect de son adversaire prend le dessus sur les émotions agressives. Le respect de la dignité de toute personne humaine, un enfant dans l’éducation, un conjoint dans une dispute de couple, un frère malade ou affaibli, une autorité dont on dépend dans un différend, sont autant de garde-fous à notre impulsivité. Le respect s’enseigne et se développe à la mesure de ce qu’on l’on désire un « vivre ensemble », car il s’agit d’une vertu très basique pour la vie sociale. Le respect de son ennemi fait le lit tout doucement d’une réconciliation possible. Respectons les institutions légitimes et les personnes et notre vie sociale deviendra de moins en moins agressive.

Tags:
Carême
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement