Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 21 février |
Aleteia logo
Tribunes
separateurCreated with Sketch.

Héroïque et pacifique, la leçon de sainte Soline

SAINTE-SOLINE-AFP-080_HL_ABERLIOZ_2016071.jpg

Antoine Berlioz / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Affrontements à Sainte-Soline, dans les Deux-Sèvres, mars 2023.

Jeanne Larghero - publié le 31/03/23

Sainte-Soline n’est pas seulement cette commune des Deux-Sèvres où manifestent violemment les opposants aux mégabassines, c’est d’abord le nom d’une martyre du Ier siècle. La philosophe Jeanne Larghero a retrouvé son histoire, dont la chronique nous laisse une leçon de force et de sagesse fort indiquée par les temps qui courent.

La bataille de l’eau fait rage autour de vous. On s’insulte, on se frappe, on se blesse, on en tombe et aujourd’hui certains ne s’en relèvent pas. Votre nom fait la une des médias, et pourtant on ne vous connaît pas… Mais qui êtes-vous sainte Soline ? Si l’on en croit l’éminent auteur des Petits Bollandistes, une collection de quinze volumes consacrés à la vie des saints publiée par l’abbé Paul Guérin entre 1865 et 1869 à Paris, vous êtes née vers l’année 80 après J.-C., de parents fort nobles et riches, adeptes des croyances romaines polythéistes très en vogue à l’époque. 

Mais voilà que la parole de missionnaires chrétiens vous touche en plein cœur, et que vous recevez l’eau du baptême des mains du futur saint Martial. Et vous décidez de consacrer votre vie au Christ, faisant vœu de virginité, à la surprise générale de votre famille et des nombreux prétendants que votre « beauté remarquable » et votre haut rang ne manquent pas d’attirer à la pelle. Surprise qui dégénère en mauvais traitements, au point que vous finissez par prendre la poudre d’escampette, destination… on verra bien. 

Sans céder à la violence

Tout en marchant à travers la Touraine, l’idée d’aller jusqu’à Chartres vous traverse l’esprit. Pourquoi Chartres ? Parce que quelques anciens druides convertis se sont faits les gardiens d’une statue anciennement consacrée à la « Vierge qui devait enfanter ». Premier culte à Notre Dame sur les terres des Carnutes.

Mais tout ne se passe pas si bien : le préfet romain Quirinus, bras armé de l’empereur Domitien, s’est juré de faire un sort aux chrétiens qu’il tient à pourchasser jusqu’au dernier. Ayant entendu parler de cette jeune étrangère chrétienne, que tant d’autres jeunes filles ont le désir d’imiter, et qui à sa suite s’engagent à donner leur vie au Christ, il la convoque devant ses tribunaux. « Soline, raconte le chroniqueur, y refusa avec courage toute transaction entre sa foi et les séductions des plus magnifiques promesses. Le martyre fut la récompense de son héroïsme. »

Voilà peut-être la leçon de sainte Soline, qui pour nous ne se limitera plus à rimer avec mégabassine. Défendre sa foi sans céder à la violence. Le martyre n’est pas celui qui frappe au nom d’une cause qu’il croit juste.

Faisons procession

Alors chère sainte Soline, vous ne resterez pas insensible à tous ceux qui, chacun dans son camp, n’ont besoin que d’une seule chose : vivre en paix des fruits de la terre et du travail des hommes. Ils ne sont pas d’accord sur les moyens, peu s’en faut. Des vies humaines sont en jeu, guérissez les blessures, consolez les familles, désarmez les violences. Et s’il faut processionner comme l’ont fait les cultivateurs de Perpignan pour retrouver l’eau dans leurs terres, faisons procession.

On trouvera à l’église Saint-Pierre à Chartres où déposer nos sacs d’inquiétudes pour notre terre, d’espoirs déçus, de combats usants : au pied du vitrail où sainte Soline se tient, palme à la main.

Saint Gauderic, saint patron catalan, cultivateur grand défenseur des droits des paysans aurait fait jaillir une fontaine du sol. Il est fêté le 16 octobre. La veille du 17 octobre, jour de la fête d’une certaine sainte Soline.

Découvrez aussi les pires supplices des saints martyrs :

Tags:
PolitiqueSaint
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement