Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 19 mai |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Dans l’Ancien Testament, pourquoi Jacob a-t-il changé de nom ?

jacob-esau-plat-lentilles_0046842_1374

SuperStock / Aurimages

Ésaü vendant son droit d'aînesse. (Matteus Stom, 1600). Du surnom d'Esaü (Édom, "le Roux") viendrait le nom des Edomites.

Morgane Afif - publié le 20/04/23

"Ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël" (Gn 32, 29). Pourquoi, à la suite de son combat avec l’ange, Jacob a-t-il changé de nom ?

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Dans l’Histoire sainte, Jacob est le frère d’Esaü et le fils de Rebecca et d’Isaac, lui-même fils d’Abraham. Lorsqu’il trompe son père aveugle pour obtenir de lui la bénédiction qui revient de droit à son frère aîné, Esaü (Gn 27), ce dernier s’exclame, révolté, lorsqu’il comprend la supercherie dont il a été victime : « Est-ce parce qu’on lui a donné le nom de Jacob (c’est-à-dire : le Trompeur) que, par deux fois, celui-ci m’a trompé ? Il a volé mon droit d’aînesse et voici que, maintenant, il a volé ma bénédiction » (Gn 27, 36).

Pour fuir la colère de son frère, Jacob trouve refuge chez Laban, son oncle, qu’il sert pendant vingt ans et dont il épouse les filles Léa et Rachel. Celles-ci mettent au monde douze fils, qui ont donné leur nom aux douze tribus d’Israël. A son retour au pays de Canaan, Esaü s’avance vers lui « avec 400 hommes ». Effrayé, Jacob tente de s’enfuir. C’est là qu’apparaît « quelqu’un » qui « lutta avec lui jusqu’au lever de l’aurore » (Gn 32, 25) : « L’homme, voyant qu’il ne pouvait rien contre lui, le frappa au creux de la hanche, et la hanche de Jacob se démit pendant ce combat. L’homme dit : « Lâche-moi, car l’aurore s’est levée. » Jacob répondit : « Je ne te lâcherai que si tu me bénis. » L’homme demanda : « Quel est ton nom ? » Il répondit : « Jacob. » Il reprit : « Ton nom ne sera plus Jacob, mais Israël (c’est-à-dire : Dieu lutte), parce que tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu l’as emporté. » » (Gn 32, 26-29). 

Un nom qui manifeste un changement d’identité et de vocation

Lorsque Dieu donne un nouveau nom, Il manifeste un changement d’identité et de vocation. C’est ce que reprend d’ailleurs la tradition monastique, lorsque, prononçant leurs vœux, les consacrés reçoivent un autre nom, qui n’est plus celui reçu de leurs parents à leur baptême. Ainsi, suite à son combat, Jacob perd son nom יעקב, qui signifie littéralement le « talon », c’est-à-dire le « tordu » et le « trompeur », pour prendre le nom d’Israël. Si la déformation demeure en Jacob, blessé à la hanche par l’ange à la suite leur combat, elle n’est plus le signe qui le distingue puisqu’il reçoit le nom d’Israël, c’est-à-dire littéralement « celui qui a été fort contre Dieu ». Ainsi, ce n’est plus son infirmité, ou sa capacité à tromper qui caractérise Jacob dès lors qu’il entre dans le combat éprouvant, physique et spirituel, mais sa vaillance et sa pugnacité. Il n’est plus tordu dès lors qu’il accepte d’offrir à Dieu son infirmité pour s’en libérer. 

Tags:
Ancien Testament
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement