Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 12 juin |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Les moines brasseurs de l’Arkansas

Monk with Beer

Grenar | Shutterstock

J-P Mauro - Bérengère Dommaigné - publié le 01/05/23

Depuis 2018, les moines de l'abbaye de Subiaco, dans l’Arkansas, vendent leur bière localement. Ils se tournent désormais vers des distributeurs dans tout le pays afin d'élargir leur champ d'action et, pourquoi pas, celui de l'évangélisation !

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Depuis 2018, les moines de l’abbaye de Subiaco, située à environ 160 kilomètres au nord-ouest de Little Rock, dans l’Arkansas, travaillent avec diligence pour brasser la meilleure bière artisanale, sous la marque de Country Monks Brewing. S’il leur a fallu quelques années pour faire décoller leur marque, aujourd’hui, la communauté s’aventure sur le marché de la vente au détail, où leurs fûts de bières pourraient bientôt se retrouver sur les étagères d’un magasin ou d’un bar, accessibles à tous les Américains.

Le frère Sebastian Richey, qui supervise les opérations de brassage à l’abbaye, s’est récemment entretenu avec le magazine Arkansas Catholicau sujet de cette brasserie naissante. Il rappelle ainsi que les moines catholiques fabriquent de la bière depuis environ 1.500 ans et que les moines de l’abbaye de Subiaco sont fiers de perpétuer la tradition, tout en soulignant que leur position unique de brasseurs religieux suscite la curiosité des clients. « Ce n’est pas un gadget, mais c’est une idée qui n’est pas normale. Le fait que nous soyons de vrais moines, et que nous fabriquions la bière, cela intrigue et finalement les gens se disent : « Je vais essayer » ».

Entamer une conversation voire une conversion

Ces dernières années, ce sont uniquement les habitants du coin ou les visiteurs d’un jour qui pouvaient déguster ces bières sur place, dans une salle de dégustation dédiée. Mais le nombre de consommateurs va bientôt s’élargir car les moines viennent d’obtenir l’autorisation de la distribuer ailleurs, via des distributeurs, et donc au-delà des frontières de leur monastère. Les Américains pourraient ainsi découvrir d’ici peu des publicités de bières “Made in Abbaye” ! Motivés par ce projet de développement, les moines expliquent ainsi qu’ils considèrent leur marque comme une extension de leur ministère. « Cela permet d’entamer une conversation », explique dans un sourire le frère Sebastian. « Nous étions chez un distributeur la semaine dernière et plusieurs salariés nous ont dit : « J’adore votre costume ». J’ai répondu : « Laissez-moi vous expliquer, ce n’est pas un costume, c’est une vocation ! » Et la conversation, voire la conversion, peut commencer.

Si les moines veulent mieux se faire connaître dans le monde des brasseurs, c’est que jusqu’ici, leur audience était très mesurée, leur salle de dégustation n’étant ouverte que le samedi, de 9 heures à 16 heures. « Compte tenu de nos horaires, des prières etc, je n’ai jamais pu être ouvert quand les gens avaient besoin de nous. La plupart des établissements qui ont du succès sont ouverts jusqu’à 21 heures, ce qui n’est évidemment pas notre cas. D’où l’idée de faire distribuer notre bière dans d’autres structures plus adaptées, et de faire découvrir plus largement notre bière d’abbaye”, analyse encore le frère Sébastien.

Fondée en 1878, l’abbaye de Subiaco est un lieu chargé d’histoire qui sert à la fois à la communauté locale et au tourisme, ainsi qu’à un internat pour quelque 160 garçons, du CM2 à la Terminale. Country Monk Brewing est la quatrième brasserie monastique à prospérer aux États-Unis, les autres étant situées dans l’Oregon, l’Indiana et le Massachusetts. Il s’agit de la branche américaine de bière trappiste, la plus célèbre société de brassage monastique, qui a vu le jour en Belgique et s’est répandue dans de nombreux pays d’Europe.

Tags:
biereÉtats-Unismonastere
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement