Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 29 février |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Pourquoi l’audience générale de ce mercredi sera historique

Article réservé aux membres Aleteia Premium
SIT-VATICAN-PLACE-SAINT-PIERRE-AFP-000_DV1426306.jpg

Gabriel BOUYS / AFP

Camille Dalmas - publié le 09/05/23

Le patriarche copte orthodoxe Tawadros II sera ce mercredi 10 mai aux côtés du pape François lors de l’audience générale place Saint-Pierre et prendra la parole. Un rare et important témoignage de proximité et de fraternité entre les deux chefs d'Église.

C’était il y a 50 ans. Le 10 mai 1973, le pape Paul VI invitait à Rome le patriarche Chenouda III, pape copte de 1971 à 2012, à l’occasion de 1.600 ans de la mort de saint Athanase d’Alexandrie, docteur et père de l’Église vénéré dans les Églises orthodoxes, coptes et catholique. La rencontre avait permis la signature d’un accord christologique très important qui mettait fin à une longue controverse entre coptes et catholiques à propos du Concile de Chalcédoine (451), à la racine de la rupture entre Rome et les Églises orientales. Pour la première fois, les deux leaders religieux affirmaient partager une même et unique foi en Christ, reconnu comme vrai Dieu et vrai homme, et ce rapprochement avait ouvert la voie à d’autres gestes œcuméniques forts et significatifs pour Rome avec les Églises syriaque, arménienne ou syro-malankare.

En venant à Rome pour rencontrer le pape François le jour même du 50e anniversaire de cette rencontre, le patriarche Tawadros II souligne l’importance de ce rapprochement. Sa venue sera aussi l’occasion de commémorer un autre anniversaire, celui de sa venue à Rome en 2013, pour son premier voyage hors d’Égypte, pour rencontrer le pape François alors récemment élu. À cette occasion, le 10 mai avait été désigné comme Journée de l’amitié copte-catholique. Puis le pape François s’était rendu à son tour en Égypte en 2017, une visite qui avait permis un vrai pas en avant, avec la signature d’un accord sur la reconnaissance des baptêmes.

En revenant cinquante ans après Chenouda III et dix ans après sa précédente visite, le patriarche Tawadros II fait un pas œcuménique supplémentaire que le pape François a tenu à honorer. Pour cette raison, dans un geste inédit, il lui a demandé de participer à l’audience générale du 10 mai, à ses côtés. Après la traditionnelle catéchèse du Pape, le patriarche prendra la parole. « Ce sera une première », explique le père Hyacinthe Destivelle, membre du dicastère pour la Promotion de l’unité des chrétiens. En 2008, le catholicos arménien Karekin II avait été invité à une audience par Benoît XVI, mais sans s’exprimer.

La plus importante Église au Moyen-Orient

Ce rapprochement vient aussi montrer la reconnaissance de Rome vis-à-vis des forts gestes œcuméniques initiés par le patriarche Tawadros II ces dix dernières années, par exemple la création d’un conseil œcuménique avec une présidence tournante, ou encore sa présence à l’intronisation du patriarche copte catholique Sidrak en 2013 – une première là encore. Son Église, qui représente 10% de la population égyptienne, est la plus importante au Moyen-Orient, mais il a fait preuve d’une réelle « ouverture » envers les catholiques, qui eux ne sont qu’une centaine de milliers.

Le patriarche, qui restera à Rome du 9 au 14 mai, rencontrera en privé le Pape le 11 mai. Un échange de discours devrait avoir lieu, pendant lequel pourrait être évoqué l’œcuménisme du sang – le rapprochement des chrétiens par la même souffrance du martyre. Souvent décrite comme l’Église des martyrs, l’Église copte est encore marquée par l’assassinat de fidèles coptes par l’organisation État islamique, survenu en Libye en 2015, et par plusieurs attentats menés contre des églises. Tawadros II conclura sa visite dimanche par une messe dans la basilique Saint-Jean-de-Latran, en présence des fidèles coptes d’Italie.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
Audience généralecoptesÉgypte
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement