Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 25 juillet |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le pape François opéré pour un risque d’occlusion intestinale

Statue John Paul II Rome

Ma. Paola Daud

La rédaction d'Aleteia - avec I.Media - publié le 07/06/23

Le pape François a subi ce mercredi 7 juin après-midi une opération chirurgicale sous anesthésie générale à la polyclinique Gemelli, afin d'éviter un risque d'occlusion intestinale. Une opération qui "s'est déroulée sans complication et a duré trois heures", a indiqué le bureau de presse du Saint-Siège en fin de journée.

“L’intervention chirurgicale est terminée : elle s’est déroulée sans complications et a duré trois heures” a communiqué le Bureau de presse du Saint-Siège le 7 juin 2023 aux alentours de 18h30. En fin de matinée, après avoir tenu l’audience générale sans fatigue apparente, le pape François avait quitté le Vatican pour une opération sous anesthésie générale à la polyclinique Gemelli de Rome. Il s’agit d’une “laparotomie et une plastie de la paroi abdominale avec prothèse”.

Cette opération consiste à refermer la paroi abdominale fragilisée et dans laquelle peuvent s’incarcérer des structures digestives, un phénomène qui peut interrompre momentanément le transit. Elle est “devenue nécessaire en raison d’une laparocèle incarcérée qui provoque des syndromes subocclusifs récurrents, douloureux et qui s’aggravent”, détaille le communiqué du Saint-Siège. Joint par I.MEDIA, un médecin anesthésiste précise que ce type d’opération ne porte pas sur les organes du système digestif à proprement parler. Son séjour à l’hôpital durera “plusieurs jours afin de permettre une évolution post-opératoire normale et une récupération fonctionnelle complète”.

Le Pape a assuré mercredi matin son audience générale hebdomadaire sur la place Saint-Pierre sans montrer de signe de fatigue particulier. Il était encore sur la place, debout, pour saluer des couples de jeunes mariés quand le Bureau de presse du Saint-Siège a communiqué sur son opération à venir. François est reparti aux alentours de 10h50 et a dû retourner à l’hôpital romain au lendemain d’examens médicaux.

Les audiences du Pape annulées

Après son opération, le pape restera au Gemelli “plusieurs jours afin de permettre une évolution post-opératoire normale et une récupération fonctionnelle complète”. La préfecture de la Maison pontificale a ainsi annulé les audiences, spéciales comme générales, que devait tenir le pape François jusqu’au 18 juin 2023. Une rencontre prévue le 17 juin avec la délégation du diocèse des Abruzzes a donc été annulée, ainsi que la participation du Pape au Meeting mondial sur la fraternité humaine.

Lors de son opération du côlon, en juillet 2021, le pape François était resté hospitalisé dix jours. Suite à cette opération, il avait souvent confié avoir mal supporté les effets de l’anesthésie générale, et ne pas souhaiter subir de nouvelle opération, notamment pour son genou.

Une fin d’audience générale normale

Avant de repartir en papamobile de la place Saint-Pierre, le pape François a notamment pris le temps de saluer la délégation des diocèses de Bayeux-Lisieux et de Séez, venue accompagner les reliques de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, présentes sur le podium pendant la catéchèse.

Le Pape a demandé à Mgr Jacques Habert, évêque de Bayeux-Lisieux, de prier pour lui, “pour sa mission et sa santé”, a rapporté la délégation à I.MEDIA. De nombreux messages ont afflué du monde entier en soutien au Pape afin de lui souhaiter une prompte guérison. “Les évêques de France s’unissent à la prière des catholiques français pour le pape François, hospitalisé ce mercredi. Que Dieu le soutienne dans l’épreuve et le conforte dans sa mission”, a indiqué la Conférence des évêques de France dans un message diffusé sur les réseaux sociaux. “Toute l’Église de Rome entoure le Saint-Père en invoquant la bénédiction du Seigneur pour sa prompte guérison”, a écrit le diocèse de la capitale italienne sur son site.

La présidence de la Conférence épiscopale italienne a quant à elle exprimé “la proximité et l’affection des évêques et des paroisses en Italie” pour le pape François. “Dans ce nouveau moment d’épreuve, la présidence entoure le Saint-Père et invite les communautés ecclésiales à le soutenir avec la prière”, indique encore la CEI, qui “confie au Seigneur le travail des médecins et des opérateurs sanitaires”.

Poursuite de son ministère

Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège, a déclaré en marge de l’inauguration du centre d’accueil des pèlerins pour le Jubilé 2025 que le pape François poursuivra son service “même depuis un lit d’hôpital”. “Nous le suivons avec notre affection, nous le suivons avec notre prière, en espérant que tout puisse se résoudre le plus vite possible et qu’il puisse retourner à l’exercice de son ministère”, a assuré le cardinal italien. 

Il a reconnu être mal à l’aise pour commenter la situation sur le plan médical ou sur une quelconque délégation de pouvoirs liée à son anesthésie générale, renvoyant au communiqué du Saint-Siège. Il a cependant reconnu qu’il est “difficile de comprendre” tous les “termes techniques” liés à cette intervention. Il a néanmoins assuré qu’après l’opération qui pourrait durer “quelques heures”, le pape François devrait pouvoir reprendre l’exercice de son ministère. “S’il y a des choses qui doivent être décidées, elles lui seront apportées à l’hôpital”, a-t-il précisé. 

De nombreux déplacements prévus

À 86 ans, et malgré une santé fragile, le pape François n’a pas choisi de ménager son emploi du temps quotidien. Cet été, il partira aux JMJ de Lisbonne, du 2 au 6 août, et profitera de sa présence au Portugal pour se rendre au sanctuaire marial de Fatima le 5 août.

Il repartira moins d’un mois après les JMJ pour un voyage de cinq jours en Mongolie, pays dans lequel aucun pape ne s’est jamais rendu auparavant. Il reviendra à Rome le 4 septembre. Le 23 septembre, il sera attendu à Marseille à l’occasion des Rencontres Méditerranéennes où il célébrera notamment une messe au stade Vélodrome. 

C’est un immense travailleur. Sa capacité à travailler est impressionnante.

“C’est un immense travailleur. Sa capacité à travailler est impressionnante”, confiait tout récemment un cardinal proche du pape, à I.MEDIA. Alors que la question de la renonciation du pape se pose fréquemment – elle le fut surtout après sa longue hospitalisation de l’été 2021 -, certains estiment au Vatican que le pape veut aller jusqu’au bout. “Ce n’est pas son genre de renoncer”, poursuit le cardinal qui rencontre régulièrement le pape François. Il ajoute toutefois que le pontife aurait “peur de perdre la mémoire”. “S’il la perdait, il pourrait envisager de démissionner”, avance-t-il.

En décembre dernier, le pape avait confié pour la première fois avoir écrit au début de son pontificat une lettre de renonciation « en cas d’empêchement pour raisons de santé ». En mars, il expliquait à la télévision suisse RSI qu’il demandait régulièrement à des proches – dont « certains cardinaux intelligents » -, des conseils sur ce sujet. 

Plus d’informations à venir

Tags:
Pape FrançoisSanté
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement