Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 22 mai |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Ces saintes qui inspirent les mamans au quotidien

shutterstock_1173203101.jpg

paulaphoto I Shutterstock

Anna Ashkova - publié le 26/06/23

Être mère est parfois un vrai défi. Mais heureusement, les mères de famille peuvent compter sur l’aide précieuse d’autres mères devenues saintes. Témoignages.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Sainte Zélie Martin, sainte Rita, sainte Félicité, sainte Monique… Avant de devenir des grandes saintes, toutes ces femmes étaient avant tout des épouses et des mères aimantes, avec leur lot de souffrances, de joies, d’émotions et un quotidien à porter. C’est probablement pour cela qu’elles ne cessent d’inspirer encore aujourd’hui des milliers de femmes dans le monde qui n’hésitent pas à les invoquer au quotidien. 

Des mères comme toutes les autres 

Si la Vierge Marie est celle que les mères de familles invoquent naturellement, il existe d’autres saintes auxquelles les femmes se réfèrent plus facilement qu’à la figure de la Mère de Dieu. C’est le cas de Pauline qui prie souvent Zélie Martin. « Je me sens proche d’elle car elle était comme moi, une épouse et une mère. Nous avons les mêmes combats et les mêmes préoccupations quotidiennes : s’occuper de l’éducation des enfants, assurer un foyer propre, préparer les repas, être inquiète pour la santé de ses enfants… Chaque jour de sa vie, elle a su conjuguer son travail et son rôle de mère. Je me repose beaucoup sur elle et en prends exemple », explique cette mère de trois enfants. 

Et Pauline n’est pas la seule à prier la mère de sainte Thérèse de Lisieux lorsqu’elle tombe de fatigue ou n’arrive plus à trouver le sommeil quand ses enfants ont des soucis. Dans ces moment-là, il est effectivement bon de se rappeler du témoignage de quelques femmes qui ont su répondre aux exigences de la maternité, tout en continuant de faire la volonté de Dieu. Par exemple, Inès, elle, aime tout particulièrement sainte Gianna Beretta Molla. « C’était une femme dans le monde qui travaillait, était une épouse et mère de six enfants. Elle a su trouver l’équilibre entre sa vie personnelle et sa vie professionnelle », explique à Aleteia cette trentenaire et mère de six enfants elle aussi. Sainte du XXe siècle, Gianna Beretta Molla s’est battue jusqu’au bout pour que son enfant vienne au monde, même au prix de sa propre vie. Fêtée par l’Église le 28 avril, elle protège les mères de famille et les enfants à naître. 

Des saintes pour des situations précises

Pour Enora, quand une sainte a eu un parcours qui se rapproche du sien, cela peut toucher plus particulièrement ». « Sainte Rita a vécu mon quotidien d’épouse avec un époux qui n’avait pas toujours le même parcours de foi. Elle m’inspire car elle a vécu mon quotidien de mère de famille avec des enfants pas toujours faciles et qui lui donnaient beaucoup de soucis. Nous avons vécu beaucoup d’épreuves à travers le double handicap de notre fils. L’invoquer m’a beaucoup aidée » », confie-elle. 

Nous avons les mêmes combats et les mêmes préoccupations quotidiennes.

« Le fils de tant de larmes ne saurait périr ». Telles furent les paroles qui réconfortèrent sainte Monique lorsqu’elle ne cessait de prier et de pleurer pour son fils Augustin qu’elle voyait chaque jour davantage s’éloigner de Dieu. Considérée par la piété populaire comme protectrice de tous les parents découragés, elle a souvent été invoquée par Audrey durant l’adolescence « houleuse » de son fils aîné.  » »Sainte Monique, priez pour mon ado qui me rend chèvre ». C’est avec ces mots que je m’adressais à la mère de saint Augustin lorsque je n’en pouvais plus de ses crises, ses bêtises et son insolence », se souvient la quarantenaire. Avec le temps, son fils s’est assagi et le calme est revenu à la maison. « Je le dois bien à sainte Monique », sourit Audrey.

De son côté, si elle n’est pas encore mère, bien qu’elle ait déjà été enceinte, Blandine invoque souvent sainte Anne. Mère de la Bienheureuse Vierge Marie, elle n’arrivait pas à avoir d’enfant pendant très longtemps jusqu’à ce que le Seigneur lui accorde une fille. Comme Blandine, d’autres femmes dans le monde prient la mère de Marie dans l’espoir de vivre le même « miracle » qu’elle. Mais c’est également le cas de sainte Élisabeth, la mère de saint Jean-Baptiste

Pour toutes ces femmes, se relier à ces saintes, c’est savoir qu’on n’est pas seule dans ses joies et ses fatigues de maternité. Plus qu’un soutien spirituel, leur vie est aussi remplie de leçons et de conseils précieux face aux difficultés de la maternité. 

Découvrez aussi en images les plus belles représentations de la maternité :

Tags:
MaternitéSaint
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement