Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 22 juillet |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Une question clé pour être certain de faire le bon choix

shame girl window plant

fizkes | Shutterstock

Jean-Baptiste Lefèvre - publié le 13/07/23

La vie est faite de décisions, petites et grandes. Mais comment être certain de son choix ? Il existe une astuce très simple pour se poser les bonnes questions et bien discerner.

Vous choisissez votre orientation professionnelle, vous discernez votre vocation, ou bien vous comparez des offres de locations ? Les occasions de poser un choix dans sa vie sont nombreuses et il est parfois délicat de le faire avec discernement. Dans ce témoignage donné à la 25ème Conférence Nationale de Medjugorje à l’Université Notre Dame en 2013, Daniel Klimek, qui deviendra prêtre en 2020, témoigne de son cheminement vocationnel grâce à une simple astuce donnée par un ami. 

Si j’emprunte un chemin, vais-je regretter l’autre ?

Dans cette intervention, le futur frère franciscain évoque sa propre vocation et raconte comment il a lui-même été paralysé au moment de choisir sa voie. Il se sentait attiré à la fois par le mariage et la prêtrise…

Un de ses amis lui a alors proposé de faire un exercice tout simple : s’imaginer choisir l’un par rapport à l’autre… puis répéter l’exercice en inversant les choix. Le religieux s’est vite rendu compte que vivre sans devenir époux ou père de famille… lui serait tout à fait supportable ! En revanche, ne pouvoir ni donner l’absolution, ni prêcher l’Évangile, ni célébrer la Sainte Messe, cela, il “le regretterait toujours…”. 

Donc peu importe le choix que vous avez à faire, méditez bien sur cette question : “Si j’emprunte un chemin, vais-je regretter l’autre ?” N’oubliez pas que tous vos choix doivent être pris en pleine liberté et méritent d’être accompagnés par la prière, car “il y a bien des projets dans le cœur d’un homme ; [mais] le dessein du Seigneur, lui, se réalisera.” (Pr 19,21)

Tags:
discernementVocation
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement