Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Ukraine : le cardinal Zuppi a échangé avec Joe Biden durant une heure

Cardinal-Zuppi-US-President-Joe-Biden

FILIPPO MONTEFORTE / AFP - KEVIN DIETSCH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / VIA AFP

I.Media - publié le 20/07/23

Envoyé du pape François pour la guerre en Ukraine, le cardinal Zuppi s’est rendu à Washington du 17 au 19 juillet. Le point d’orgue de sa visite a été son entretien d’une heure avec le président américain Joe Biden.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Le Bureau de presse du Saint-Siège a diffusé, dans la soirée du 19 juillet 2023, un compte rendu de la mission du cardinal Matteo Zuppi aux États-Unis. L’envoyé du pape François pour la guerre en Ukraine, qui avait été reçu à Kiev les 5 et 6 juin derniers puis à Moscou du 28 au 30 juin, s’est rendu à Washington du 17 au 19 juillet. Le point d’orgue de sa visite a été son entretien avec le président américain Joe Biden.

Le cardinal italien, notamment accompagné par le futur cardinal Christophe Pierre, nonce apostolique à Washington, a été reçu durant une heure par le président des États-Unis en fin d’après-midi le 18 juillet. Il lui a remis une lettre de François, « soulignant la douleur du Pape pour la souffrance causée par la guerre ». Les deux parties ont assuré de leur « pleine disponibilité à soutenir des initiatives dans le domaine humanitaire, particulièrement pour les enfants et les personnes les plus fragiles, tant pour donner une réponse à cette urgence que pour favoriser des parcours de paix », est-il précisé.

Occuper un espace diplomatique

Le communiqué de la Maison Blanche évoque pour sa part, en des termes plus frontaux, « les efforts du Saint-Siège pour fournir une aide humanitaire afin de répondre aux souffrances généralisées causées par l’agression continue de la Russie en Ukraine, ainsi que le plaidoyer du Vatican pour le retour des enfants ukrainiens déportés de force ».

La disponibilité du président Biden, de confession catholique, à s’entretenir personnellement et longuement avec le cardinal Zuppi peut être comprise comme une volonté des États-Unis d’occuper un espace diplomatique négligé par la Russie, malgré les déclarations conciliantes du pape François à l’égard du Kremlin. Durant sa mission à Kiev, le cardinal Zuppi avait rencontré le président Volodymyr Zelensky, mais à Moscou, son plus haut niveau de contact politique n’avait été que le conseiller du président Poutine pour les affaires internationales, Yuri Ushakov.

Durant son séjour aux États-Unis, le cardinal Zuppi s’est également entretenu, le 17 juillet, avec le président de la conférence épiscopale, Mgr Timothy Broglio, afin d’échanger « quelques réflexions sur la guerre en Ukraine et sur les initiatives du Saint-Siège en faveur des victimes et de la paix », indique le Saint-Siège. 

Informer sur la mission de paix du Vatican

La délégation vaticane, parmi laquelle figuraient aussi le nonce, un conseiller de la nonciature et un official de la secrétairerie d’État, s’est par ailleurs entretenue dans la matinée du 18 juillet avec certains membres de la Commission sur la sécurité et la coopération en Europe, dite Helsinki Commission, afin d’expliquer le sens de cette mission souhaitée par le Pape. 

Enfin, dans la matinée du 19 juillet, la délégation vaticane a participé au Senate Prayer Breakfast, au siège du Congrès des États-Unis, « durant lequel le cardinal Zuppi a eu l’opportunité d’informer les participants au sujet des rencontres survenues durant les différentes étapes de sa mission de paix ». Les « efforts du Saint-Siège » et la « responsabilité de chacun dans l’engagement pour la paix » ont été salués par les participants, indique le communiqué.

Tags:
diplomatieÉtats-UnisGuerre en UkraineVatican
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement