Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 19 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Messe d’ouverture des JMJ : « Avec Marie, apprenons à saluer tout le monde et chacun »

I.Media - publié le 02/08/23

Lors de la messe d'ouverture des JMJ de Lisbonne, le 1er août, le cardinal Manuel Clemente a invité les jeunes catholiques à répondre à l'urgence de l'annonce de la Bonne Nouvelle. S'appuyant sur l'exemple de Marie venue à la rencontre d'Elisabeth, il a exhorté la jeunesse à aller aux devants les uns des autres pour favoriser la rencontre et l'échange fraternel.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

« Je souhaite que vous vous sentiez ici “à la maison” ». C’est ainsi que le patriarche de Lisbonne, le cardinal Manuel Clemente, a accueilli les milliers de jeunes catholiques du monde entier lors de la messe d’ouverture des Journées mondiales de la jeunesse dans la soirée du 1er août 2023. Dans son homélie, le prélat portugais a insisté sur les bienfaits de la rencontre véritable dans un monde de plus en plus virtuel.

C’est vers l’immense parc Edouard VII – rebaptisé pour la période des JMJ « Colline de la Rencontre » – que des centaines de milliers de jeunes ont convergé pour assister à la messe d’inauguration de ce grand événement planétaire.

De nombreux groupes retardés par la congestion des transports de la capitale portugaise sont arrivés en retard pour cette messe. Sous un ciel nuageux mais toujours estival, les jeunes se sont retrouvés pour la première fois ensemble dans une ambiance chaleureuse où plus de 200 nationalités se mêlaient – un record pour des JMJ.

Au son d’un orchestre et d’un chœur puissants, des dizaines de prêtres et d’évêques sont venus s’installer sur la tribune magistrale construite pour l’occasion et sur laquelle a été placé un autel. À la veille de l’arrivée du pape François à Lisbonne, c’est le cardinal Clemente, 75 ans, qui a présidé la messe et accueilli en sa qualité d’archevêque de la ville les 354.000 jeunes officiellement inscrits.

« L’urgence de l’annonce » de l’Évangile

Dans son homélie, le patriarche de Lisbonne a décliné le thème de ces JMJ : « Marie se leva et partit en hâte ». « Vous aussi, vous vous êtes mis en route. Pour beaucoup d’entre vous, le chemin a été difficile à cause de la distance, des correspondances et des coûts que le voyage a suscités », a-t-il reconnu, soulignant au passage la solidarité qui a permis à certains pèlerins de rejoindre le Portugal. À ces jeunes nés à l’ère du numérique, il a expliqué que le virtuel « nous maintient assis ». « Bien au contraire, la réalité consiste à nous mettre en route, à la rencontre des autres et du monde tel qu’il est, tant pour l’admirer que pour le rendre meilleur », a-t-il insisté.

Le patriarche a aussi parlé de « l’urgence de l’annonce » du message chrétien. Mais « une urgence sereine et sans violence », a-t-il précisé. Enfin, le cardinal Clemente a pris exemple sur la salutation de Marie à sa cousine Élisabeth rapportée dans l’Évangile pour enseigner les jeunes. « Avec Marie, apprenons à saluer tout le monde et chacun. Pratiquons cela intensément tout au long de ces Journées mondiales de la jeunesse », a-t-il recommandé, arguant que « le monde nouveau commence dans la nouveauté de chaque rencontre et dans la sincérité de la salutation que nous pourrons échanger ».

La messe s’est achevée avec l’hymne officiel de ces JMJ de Lisbonne, « d’un seul cœur », repris par les milliers de fidèles et dans le flottement de milliers de drapeaux. Demain, le pape François arrivera à Lisbonne à 11h (heure de Paris). Il saluera d’abord les autorités du pays. En fin de journée, il ira à la rencontre du clergé pour prier les vêpres et prononcer une homélie.

Retour en images sur le début des JMJ :

Tags:
JMJ de Lisbonne
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement