Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 24 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

JMJ de Lisbonne : la journée du jeudi 3 août

Pope Francis attends the welcoming ceremony of World Youth Day

MARCO BERTORELLO | AFP

La rédaction d'Aleteia - publié le 03/08/23

Bienvenue dans le direct de Aleteia pour suivre les JMJ de Lisbonne 2023. Reportage, rencontres, perles, belles histoires, retrouvez ici toutes les informations pour revivre la journée du jeudi 3 août.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Revivez la journée du jeudi 3 août des JMJ de Lisbonne.

23h02Revivez en images la rencontre du parc Eduardo VII

22h22François invite 500.000 jeunes à diffuser l’amour de Dieu aux quatre coins du monde

Le temps d’accueil vécu avec le pape François dans le cadre des JMJ de Lisbonne a finalement réuni 500.000 personnes au parc “Eduardo VII” de la capitale portugaise. Dans un climat survolté, les jeunes ont accueilli le pape François venu leur transmettre un message de foi, qu’ils seront eux-mêmes appelés à diffuser aux extrémités de la Terre.

18h05Le Notre Père de la jeunesse

17h15Un océan de drapeaux pour accueillir le Pape

Pope Francis attends the welcoming ceremony of World Youth Day

Un océan de drapeaux, 500.000 jeunes de plus de 200 pays venus avec un enthousiasme infatigable, un pape souriant au milieu de la foule dans sa papamobile… c’était le coup d’envoi des grandes rencontres entre le pape François et la jeunesse du monde, dans le cadre des Journées mondiales de la jeunesse de Lisbonne, ce 3 août 2023. Le pape François a été accueilli officiellement au parc “Eduardo VII” au nord de Lisbonne, lors d’un moment de fête et de prière.  

16h07Les jmjistes attendent l’arrivée du pape

15h32Un Notre Père au coin de la rue

View this post on Instagram

A post shared by 𝐻𝓃𝒶. 𝐹𝒶𝒷𝒾𝑜𝓁𝒶 (@hna.faby_mc)

De joyeux Notre Père résonnent dans les rues de Lisbonne !

15h13 Au parc du pardon, les 150 confessionnaux ont été réalisés par des détenus

Pilgrims confess in an open confessionals area in Belem, Lisbon, during the World Youth Day

Situé dans le quartier de Belém, à Lisbonne, le parc du pardon est l’un de ces lieux discrets mais ô combien essentiels des JMJ. 150 confessionnaux réalisés par des détenus y ont été installés afin de permettre aux jeunes pèlerins de vivre l’un des plus beaux trésors de l’Église : le sacrement de la réconciliation.

14h43 Le prêtre des Îles Marquises qui aime Aleteia

Rencontré lors du « Rise-Up » de ce matin à l’église Sao Domingos, le père Émile Buchin, prêtre aux Îles Marquises nous a parlé de beaucoup de choses mais aussi de tout le bien qu’il pensait de Aleteia pour nourrir son quotidien. Suivez son conseil, téléchargez notre application ici !

14h21 François rencontre des jeunes de Turquie

Après avoir quitté les jeunes du réseau éducatif Scholas Occurrentes, le pape François est retourné à la nonciature où il loge jusqu’au 6 août. C’est là qu’il peut recevoir quelques personnes en privé, comme hier, des victimes d’abus sexuels et, tôt ce matin, des proches de l’animatrice française décédée des suites d’une chute et puis une quinzaine de jeunes Ukrainiens. Avant le déjeuner, le pontife argentin a cette fois rencontré une quarantaine de jeunes de diverses confessions chrétiennes et de différentes origines accompagnés par le Vicariat apostolique d’Anatolie. Tous pèlerins venus de Turquie, ils ont remercié le pape pour l’aide reçue après le tremblement de terre. Le pape argentin a exprimé « sa proximité pour la souffrance vécue par tous ceux qui ont subi la dévastation causée par le séisme » du 6 février dernier.

13h34Le coup de pinceau du Pape !

13h055.000 journalistes couvrent les JMJ

5.000 professionnels des médias ont été accrédités pour couvrir ces JMJ de Lisbonne. On sait par ailleurs que 77 journalistes accrédités auprès du Saint-Siège feront le voyage depuis Rome jusqu’à Lisbonne dans l’avion du pape François le 2 août. Ils le suivront jusqu’à son retour à Rome, le dimanche 6 août. 

12h28La joie de Bethléem aux JMJ

Pilgrims-from-Bethlehem

Aux JMJ, la jeunesse de Palestine est venue fièrement représenter la terre où le Christ a vécu. Une poignée d’entre eux sont arrivés tout droit de Bethléem, ville de la Nativité. « En tant que Palestiniens de Bethléem nous voulons être la lumière pour les autres chrétiens, puisque le christianisme a commencé en Palestine », témoignent-ils. Rencontre avec ces jeunes à découvrir dans notre article.

11h46Les jeunes portés par le message du Pape

Le message du Pape sur le campus de Palma de Cima en a inspiré plus d’un ! Dans la foule de jeunes, Andrea, 22 ans, étudiant en médecine à Lisbonne, assure que le pape François inspire les jeunes « avec ses messages, avec sa façon de vivre, son ouverture d’esprit ». Le jeune étudiant qui veut « en finir avec une vision étriquée de l’Église » estime que « quand Jésus Christ est venu sur terre, Il est venu pour tout le monde, pas seulement pour un groupe d’élus ». « L’Église est pour tout le monde et je pense que le pape François est le messager de cela ». Le jeune attend de ces JMJ « un message d’espoir, des mots d’espérance pour les jeunes ». « Nous sommes à une époque de grand défi pour les jeunes, nous avons besoin d’être motivés pour nous confronter à ce monde qui retourne à la violence, à l’intolérance », souligne-t-il. 

À ses côtés, Thomas, 23 ans, lui aussi étudiant sur les bancs de la faculté de médecine. Très engagé dans sa foi catholique, catéchiste et acolyte en paroisse, il voit le pape François comme « une porte d’entrée pour la jeunesse, une porte d’entrée pour de nouvelles façons de penser ». Le pontife argentin, note-t-il, « nous montre que l’Église ce n’est pas les autres, c’est nous ». Et d’assurer avec conviction : « Nous pouvons améliorer l’Église ». « Le pape François, avec son exemple de simplicité, nous aide à approcher la vérité », poursuit Thomas, qui espère un vraiment changement, « à une époque où les jeunes sont dépendants des nouvelles technologies, où la guerre revient, où les crises économiques affectent notre budget, notre niveau de vie ». « Nous allons vers des temps troublés et nous avons besoin d’un message de paix, de respect, d’unité. J’espère que le message du Pape va se répandre largement pour une meilleure humanité », lance-t-il.

Anna, Caroline, Ulrica, trois étudiantes venues entendre le pape François sur le campus de l'université catholique JMJ 2023 Lisbonne
Anna, Caroline, Ulrica, trois étudiantes venues entendre le pape François sur le campus de l’université catholique.

Non loin, Ulrica, Caroline, et Anna, trois jeunes vingtenaires de Lisbonne, affichent de larges sourires, après s’être levées avant l’aube pour être présentes. Toutes les trois font partie de “Missão Pais”, un réseau présent dans les universités, organisant des missions dans les campagnes du Portugal. « Nous allons dans des petites villes du Portugal, nous y restons une semaine, nous allons aider les personnes âgées, les enfants », expliquent-elles. Les trois jeunes filles ont vu cette rencontre avec le Pape comme un encouragement de leur mission et se disent émues d’être « si proches du Pape » qui a écrit Laudato Si’, un texte écologique qu’elles trouvent « magnifique ». 

11h05Le Pape suggère de redéfinir la notion de « progrès »

Pope Francis holds a meeting with students at the Catholic University of Portugal (UCP) in Lisbon

Le pape François s’est rendu ce jeudi matin au centre de Lisbonne, sur le campus de Palma de Cima, où il a été accueilli par 6.500 jeunes, Portugais mais aussi d’autres pays. La rencontre, chaleureuse, a été marquée par le témoigne de plusieurs étudiants, dont une Iranienne, Mahoor Kafashian, âgée de 22 ans, réfugiée au Portugal, qui a évoqué la solidarité qu’elle a vécue dans son pays d’accueil alors qu’elle était démunie.

Devant eux, le Pape a souligné le besoin de « reconnaître l’urgence dramatique de prendre soin de la maison commune ». Pour ce faire, de « simples mesures palliatives ou de compromis timides et ambigus » ne suffisent plus, a-t-il insisté, plaidant pour une « conversion du cœur et un changement de la vision anthropologique qui est à la base de l’économie et de la politique ». François a appelé à « redéfinir ce que nous appelons progrès et évolution ». Disant sa confiance dans cette génération « qui peut relever ce défi », il a mis en garde les jeunes contre le « piège de visions partielles ».  Et de développer son concept « d’écologie intégrale » qui doit « écouter la souffrance de la planète en même temps que celle des pauvres », « mettre le drame de la désertification en parallèle avec celui des réfugiés », « le thème des migrations avec celui de la dénatalité ». « Pas des polarisations, mais des visions d’ensemble », a-t-il insisté.

« Le diplôme ne doit pas être considéré seulement comme une permission pour construire le bien-être personnel, mais comme un mandat pour se consacrer à une société plus juste et inclusive », a encore déclaré François aux jeunes universitaires. À ceux qui étudient dans une université catholique, le Pape a aussi demandé de rendre « la foi crédible à travers [leurs] choix » et a par ailleurs insisté sur le besoin pour les chrétiens de « retrouver le sens de l’incarnation ». Sans elle, a-t-il prévenu, « le christianisme devient une idéologie ».

10h15Les catéchèses « Rise up » se poursuivent dans la bonne humeur

Les catéchèses appelées « Rise up! » se poursuivent ce matin dans la joie et la bonne humeur. Un moment d’enseignement et de partage pour approfondir sa relation à Dieu ! « Enthousiasmant, non ? Pour l’avenir de l’Eglise de France ! », a tweté Mgr Touvet, évêque de Châlons depuis le 28 février 2016.

10h0015 jeunes Ukrainiens rencontrent le Pape

Avant de quitter la nonciature où il loge le temps des JMJ de Lisbonne, le pape François a rencontré à rencontrer à huis clos un groupe de 15 jeunes pèlerins ukrainiens accompagnés de Denys Kolada, conseiller pour le dialogue avec les organisations religieuses auprès du gouvernement ukrainien, a indiqué le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni. « Après avoir écouté leurs histoires touchantes, le pape a adressé quelques mots aux jeunes, leur exprimant sa proximité, ‘douloureuse et priante’ », a détaillé Matteo Bruni.  À la fin de la rencontre, qui a duré environ 30 minutes, ils ont récité ensemble le Notre Père, tournés vers « l’Ukraine martyrisée », une expression que le Pape reprend souvent.

9h30Les prêtres du Sud-Ouest mettent l’ambiance

Coiffés d’un béret et revêtement fièrement le col romain, plusieurs prêtres du Sud-Ouest de la France se sont retrouvés aux JMJ de Lisbonne pour entonner un chant régional avec force.

8h39Christine, animatrice JMJ blessée lors d’une chute, est décédée

« Avec une grande tristesse, nous apprenons que Christine, 62 ans, animatrice encadrant le groupe JMJ de Saint-Georges de Toulon, est décédée ce 2 août des suites de ses blessures », a confié Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon. « Hospitalisée en soins intensifs, Christine a reçu les derniers sacrements. Je suis venu prier à son chevet et plusieurs membres de sa famille ont pu la rejoindre avant qu’elle ne nous quitte. » Lundi 31 juillet, elle avait été grièvement blessée en chutant dans les escaliers de la maison où elle était hébergée à Lisbonne.

Une messe a été célébrée par le pape François à la nonciature ce jeudi 3 août à la nonciature avec tous les jeunes du diocèse pour cette mère de famille et ses proches. Une cellule psychologique a été mise à disposition des jeunes qui en éprouveraient le besoin, sur place, à Lisbonne. « Nous sommes bouleversés par son décès. Sa ferveur et ses multiples engagements dans sa paroisse de Sanary, dans le groupe Laudato Si et auprès des jeunes de Saint-Georges qu’elle accompagnait, nous ont tous profondément marqués », souligne Mgr Rey qui dit penser « à ses filles, et tous ses proches ». 

Tags:
JeunesJMJJMJ de LisbonnePape François
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement