Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 18 avril |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Aux JMJ, des pèlerins du monde entier se confient à la petite Thérèse

Article-on-St-Therese-Isabella-Carvalho-Theophane-article

Isabella H De Carvalho | ALETEIA

Aux JMJ, des pèlerins du monde entier affluent vers l'église où elles sont exposées pour prier et vénérer les reliques de sainte Thérèse de Lisieux.

Isabella H. de Carvalho - publié le 04/08/23

Un groupe de jeunes français a apporté les reliques de sainte Thérèse de Lisieux aux Journées Mondiales de la Jeunesse à Lisbonne. Des pèlerins du monde entier affluent vers l'église où elles sont exposées pour prier et vénérer la sainte.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Si une grande bannière « Journées mondiales de la jeunesse » (JMJ) ne s’y trouvait pas, on ne remarquerait peut-être pas sa présence. Cachée dans une petite ruelle au centre des rues bondées de Lisbonne se trouve l’église Saint-Louis des Français. C’est elle qui accueille, depuis le 1er août et jusqu’à dimanche, les reliques de sainte Thérèse de Lisieux, qui ont fait le voyage depuis la France pour être vénérées par des pèlerins venus du monde entier.

« Je suis vraiment très heureux, car cet événement permet à toutes les cultures, à tous les chrétiens du monde, de voir les reliques de sainte Thérèse« , confie ainsi Théophane, 19 ans, pèlerin du diocèse de Bayeux-Lisieux. « Les carmélites de Lisieux ont voulu que nous apportions ces reliques à Lisbonne, pour les montrer au monde. »

Article-on-St-Therese-Isabella-Carvalho-Theophane-article
Théophane, 19 ans, du diocèse de Bayeux-Lisieux.

Un lieu de calme au milieu de l’agitation des JMJ

Passée la porte de l’église, l’atmosphère se transforme, calme et solennelle. Les allées sont remplies de priants, agenouillés ou assis. Beaucoup se rendent au plus près des reliques, dont ils touchent la vitre qui les protège, avant de repartir. On aperçoit plusieurs femmes portugaises âgées s’approcher et se frayer un chemin jusqu’aux reliques parmi la foule. Certains écrivent leurs intentions sur des petits bouts de papier qu’ils déposent au pied de l’autel. Ils seront ensuite rapportés aux carmélites de Lisieux, accompagnés d’un livre où l’on inscrira les noms des prêtres pour lesquels les religieuses pourront prier.

Article-on-St-Therese-Isabella-Carvalho-Theophane-article

« Être ici dans cette église française de Lisbonne, c’est comme être en France à Lisieux où se trouvent les reliques de sainte Thérèse », estime le père argentin Mariano Varela, de l’Institut du Verbe incarné, qui accompagne un groupe de pèlerins venu des États-Unis. « Je suis sûr, en tant que dévot de sainte Thérèse, qu’elle continuera comme elle l’a promis à faire tomber du ciel une pluie de roses en réponse à la prière de tous. Plus que jamais lors de ces JMJ avec le Saint-Père. »

Article-on-St-Therese-Isabella-Carvalho-Theophane-article
Le père Mariano.

Un moment de prière personnel et intime

Alors que les pèlerins sortent de l’église, ils sont accueillis par les bénévoles du diocèse de Bayeux-Lisieux avec des biscuits et de l’eau au citron, pour mieux affronter la chaleur qui étouffe Lisbonne. À l’extérieur de l’église, une grande image suspendue de sainte Thérèse de Lisieux avec la citation « Je veux passer mon Ciel à faire du bien sur la Terre » flotte au vent.

« C’est une sainte qui a une grande importance dans ma famille, surtout ses parents, Louis et Zélie Martin. Je me souviens d’avoir eu une photo d’eux dans la cuisine », raconte Alix Veron, une Toulousaine de 23 ans, une médaille et une croix accrochées au cou. La jeune fille a vu les reliques pour la première fois. « C’était génial de pouvoir la prier et de lui confier ma famille. »

Article-on-St-Therese-Isabella-Carvalho-Alix-et-amie-guillemette-article
Alix et une amie.

« Ce que j’ai vécu ici est très personnel pour moi, c’est quelque chose pour lequel je priais aujourd’hui à la messe et même hier pendant l’adoration », déclare en sortant de l’église Averell, jeune indienne de 24 ans venue de Dubaï. « C’est exactement ce dont j’avais besoin. »

[EN IMAGES] Tous les temps forts des JMJ de Lisbonne :

Tags:
JMJ de LisbonneReliquesThérèse de Lisieux
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement