Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 16 juillet |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Y a-t-il eu un miracle à Fatima lors de la visite du Pape ?

Pope-Francis-Holy-Rosary-prayer-Chapel-of-Apparitions-Sanctuary-of-Our-Lady-of-Fatima

MARCO BERTORELLO | AFP

Le pape François au sanctuaire de Fatima, 5 août 2023.

Kathleen Hattrup - publié le 29/08/23

Une jeune Espagnole de 16 ans, aveugle, aurait recouvré la vue le 5 août à Fatima lors de la visite du pape François après avoir reçu la communion.

« J’ai ouvert les yeux et je voyais parfaitement », raconte Jimena, une jeune fille Espagnole aveugle, âgée de 16 ans, qui a recouvré la vue subitement après avoir reçu la communion.  La guérison s’est produite pendant une messe à Fatima, au Portugal, le 5 août, jour de la visite du pape François au sanctuaire marial, dans le cadre des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ).

Jimena avait subi une perte de la vision au cours des deux dernières années et demie, a-t-elle expliqué à la radio espagnole COPE. Elle était atteinte d’une maladie oculaire que les médecins jugeaient incurable. 

Une neuvaine à Notre-Dame des Neiges

Jimena s’était rendue aux JMJ depuis Madrid avec un groupe de l’Opus Dei. Sa famille et ses amis avaient organisé une neuvaine à Notre-Dame des Neiges pour demander le don de sa guérison. Le dernier jour de la neuvaine, le 5 août, jour de la fête de Notre-Dame des Neiges, Jimena se réveille comme les mois précédents, en voyant « très flou » et « quasiment rien ».

Ce jour-là, pendant la messe, Jimena continue à demander sa guérison. Après avoir reçu la communion, elle ferme les yeux et commence à pleurer « parce que c’était le dernier jour de la neuvaine et je voulais guérir. J’ai dit à Dieu s’il vous plaît ! » raconte-t-elle. « Quand j’ai ouvert les yeux, je voyais parfaitement. J’ai vu l’autel, le tabernacle, j’avais à mes côtés un ami que je voyais parfaitement ». La surprise pour Jimena est grande : « La Vierge m’a fait un énorme cadeau que je n’oublierai jamais » !

ACI Prensa rapporte que le cardinal Juan José Omella – président de la conférence épiscopale espagnole – a qualifié cette guérison de « grâce de Dieu » lors de la conférence de presse de clôture des JMJ. Il a affirmé qu’il avait eu l’occasion de parler avec Jimena lors d’un appel vidéo. La jeune femme lui a expliqué qu’elle avait dû apprendre la méthode braille depuis que sa vue avait baissé. Le jour de sa guérison, Jimena a pu lire sans aucune peine la prière d’action de grâce pendant la Messe avec le groupe venu de Madrid. 

Le cardinal Juan José Omella a souligné que, plus tard, les médecins pourront évaluer la situation. L’Église, toujours très prudente sur ces sujets, exige une enquête approfondie, pouvant durer 5 à 15 ans, pour attester du caractère miraculeux d’une guérison. Pendant cette période, une commission de médecins étudie le cas, et puis l’évêque du lieu où habite la personne guérie, examine les aspects spirituels. Pour qu’une guérison soit considérée comme « un miracle », le pape Benoît XIV au 18e siècle, avait indiqué sept critères

  1. La maladie doit être grave ou incurable
  2. Le diagnostic réel de la maladie doit être certain et précis (posé par la médecine)
  3. La maladie doit être organique (les maladies psychiques ne sont pas prises en compte, ndlr)
  4. Aucun traitement ne doit être à l’origine du processus de guérison.
  5. La guérison doit être soudaine et instantanée
  6. Cette guérison doit être totale et non pas une régression de certains symptômes
  7. La guérison doit être durable (sans rechute)

Ce qui est certain, c’est que Jimena considère sa guérison comme étant  « incroyable ». Le cardinal Juan José Omella, quant à lui, a exprimé son opinion personnelle en affirmant que c’est « un miracle. Elle ne voyait pas, et maintenant elle voit. Après, les médecins pourront parler du reste, mais elle rentre chez elle en étant capable de voir. Que Dieu soit béni ! »

Revivez en images la visite du pape François à Fatima en août 2023 :

Tags:
FatimaJMJ de LisbonneMiraclePape François
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement